17/11/2014

Alerte ! Tout est tordu !

 

medias-tromper-copie-1.jpg

 

Tout est tordu !

Distinguons le vrai du faux !

Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

Dans ce Nouvel Ordre Mondial qui avance à grands pas grâce à la propagande dans les médias laquais, tout, absolument tout, est tordu. Et les mots comptent ! Ainsi, la "démocratie" signifie en fait la soumission aux diktats de Washington, les caméras appelées aujourd'hui "de protection" sont en réalité des caméras de surveillance généralisée, les "réformes" sont en fait seulement synonymes de sacrifices pour les populations, la "modernité" est en réalité le saccage de nos valeurs, de nos identités, de nos traditions, de nos habitudes - ou encore ceux qui sont honnêtes, attachés à la recherche de la vérité, sont black-listés, présentés comme des fascistes, des racistes, des complotistes et même des négationnistes !

Regardez aussi nos dirigeants : Pour l'Occident, il y a les "démocrates", et les "dictateurs". Mais ceux qui sont appelés "démocrates" sont des crapules soumises à Bruxelles ou à Washington, prêtes à détruire tous les acquis sociaux, les services publics, les Nations, les Droits du Travail, les emplois, les familles, les contrats protégeant les salariés, les territoires, les petites communes, la ruralité, l'autonomie alimentaire, les semences ou la médecine naturelle... et même à propager la guerre partout ! Et ceux qui comme Assad ont derrière eux leur peuple et défendent vaillamment leur souveraineté, sont appelés "dictateurs", sans parler de Poutine diabolisé car il plaide pour un monde multipolaire, de coopération des peuples et de paix, et qu'il ne veut pas du Nouvel Ordre Mondial tuant nations, religions, familles, filiation naturelle, traditions, amour de la patrie... et répandant la mort avec par exemple les OGM désormais interdites en Russie pour le Bien du peuple !

Alors, quand nous écoutons les médias, soyons attentifs, et distinguons le vrai du faux !

Eva R-sistons (Chantal Dupille)

29/05/2010

La Défense européenne est-elle enterrée ?

NS-drapeau-OTN.jpg

 

Le 15 mai 2003, C dans l'Air consacre son émission à  la Défense européenne. Je viens de la regarder sur une vidéo datant de l'époque (j'ai enregistré des centaines d'heures sur la guerre d'Irak et son contexte).

En 2003, quatre pays fondateurs de l'Europe avaient organisé un sommet sur la future Défense européenne. Participaient à cette réunion Chirac, Schroeder et deux Premiers Ministres, de la Belgique et du Luxembourg. Ils n'acceptaient pas volontiers que l'on puisse laisser les seuls Etats-Unis déterminer l'orientation de la politique planétaire. Et ils envisageaient de mettre en place les prémices de la Défense européenne, "non pas contre l'OTAN, mais en complément, en partenariat avec elle". Relation de complémentarité, donc, chacun étant autonome. 

Cette Union européenne de Sécurité et de Défense aurait pu mener des opérations sans les Etats-Unis.  Voici ce que le Général Loup Francart, expert en Stratégie militaire, en dit  : "Nous ne pouvons laisser la maîtise de la Défense aux Américains, face aux nouvelles menaces comme la dispersion d'armes de destuction massive ou l'effondrement de pays entraînant la destabilisation de certaines régions. Le contexte stratégique actuel est différent de celui de la Guerre froide. Nous devons au moins avoir notre propre conception stratégique". Voilà qui est clair, et qui pose les jalons d'une Défense européenne autonome. Au grand dam de Washington, qui à l'époque avait pris cette initiative pour une provocation, surtout émanant de Chefs d'Etat plus que réservés vis-à-vis de la guerre d'Irak.

La question d'une relative autonomie de l'Europe, pourtant plus sur la forme que sur le fond, avait grandement irrité C. Rice. Elle avait émis des protestations.

Et aujourd'hui ? La question est plus que jamais cruciale. Doit-on laisser aux Etats-Unis le soin décider de tout unilatéralement, seule puissance déterminante ? Ou affirmer son autonomie ? Sur Wikipedia, nous lisons ceci :

Extraits : "La Politique européenne de sécurité et de défense est une politique de l'Union européenne décrite dans le titre V du traité de Nice, visant à renforcer son rôle en matière de gestion internationale des crises militaires et civiles. La PESD est un élément essentiel de la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l'UE. Suite au sommet franco britannique de Saint-Malo du 4 décembre 1998, l'Union européenne s’est dotée en juin 1999, au Conseil européen de Cologne, d'une « Politique européenne de sécurité et de défense » (PESD). Cette PESD est, en fait, l'instrument de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), instituée en 1992 par le titre V du traité de Maastricht. Vers une Défense européenne ? Le traité de Maastricht précise bien que la PESC ne deviendra une politique de défense commune que lorsque le Conseil en décidera ainsi, ce qui n'est pas le cas pour l'instant. Autrement dit, la PESD n'est pas l'instrument d'une politique de défense commune au sens classique du terme, protection des territoires et des intérêts vitaux de ses membres, mais une politique visant à gérer les crises hors de l'Union et, ainsi, à apporter au monde les éléments stabilisateurs contenu dans le projet européen " (Wikipedia, "Politique européenne de Sécurité et de Défense").

Où en est-on, aujourd'hui ? Les Etats d'Europe de l'Est sont très dépendants des Etats-Unis, la soumission aveugle aux décisions des Américains ne les gêne pas. Quant à Sarkozy, il a parlé de la Défense européenne en laissant la France pleinement réintégrer l'OTAN, mais depuis, plus rien... S'agissait-il d'un artifice de langage, de communication, pour mieux faire accepter le retour de la France au sein de l'Alliance atlantique ? Gageons que Sarkozy l'Américain aura à coeur de laisser les Etats-Unis prendre les initiatives qu'ils veulent, en se contentant de les accompagner. Et tant pis si la France gaullienne, attachée à l'indépendance de la Nation, s'aligne complètement: Dans une pleine soumission fort peu goûtée par les Français, et cadrant mal avec l' Histoire de la France.

De toutes façons, si aujourd'hui Nicolas Sarkozy est au poste qu'il occupe, c'est qu'à l'arrière plan, des intérêts ont travaillé pour qu'il soit élu. Afin de liquider, ici comme dans les autres domaines, tout ce qui fait la spécificité de la France. Et l'aligner complètement, peu honorablement, sur les diktats de Washington: Au détriment de ses intérêts, de ses traditions et de son image de marque.

Et pour mieux assurer l'emprise de l'Etranger sur la France, pour mieux tuer les dernières velléites de notre pays, Nicolas Sarkozy a procédé, à peine élu, à un grand nettoyage des Ministères et des Grands Corps d'Etat. Tout est verrouillé, aujourd'hui, dans l'Administration comme dans les Médias.   

Un jour, l'Histoire jugera. A défaut des électeurs trahis...

Eva R-sistons à la démission de la France en matière d'indépendance nationale.

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7921025/la-defe...

 

12/05/2009

Elle est comme ça, l'Amérique ... complètement dingue !

Sur la Chaîne Parlementaire, on annonce une émission sur Obama: Que pensent les Américains de leur Président ? Deux avis contradictoires, l'enthousiasme pour l'une, et pour l'autre (Monsieur style bon chic bon genre) : " C'est affreux, nous avons élu un socialiste ! "

J'avais vingt ans lorsque je suis allée aux Etats-Unis pour la première fois, 45 jours en Greyhound, les fameux bus américains. Etudiante à l'Ecole de Journalisme, j'ai été reçue par le Président du Syndicat des Journalistes, M. Talbert, ... presque 50 ans ! Il se vantait de tutoyer les Présidents successifs. Que croyez-vous qu'il arrivât ? Le sieur en question, trois fois divorcé, s'enticha de moi. Et illico, me demanda en mariage. Pas vacciné, le bonhomme ! Cela se passait dans un taxi, qui devait me reconduire chez moi. Bien embarrassée, et ne voulant pas être mal polie, j'ai changé de conversation. Politique !

Las ! Aussi ingénue en politique que dans le reste, je venais de voter Poher contre celui que j'allais ensuite tant admirer : Le Général de Gaulle. Croyant voter à Gauche !

Patatra ! La riposte ne se fit pas attendre : "Ah, mais vous êtes une communiste, alors ?"

L'instant suivant, j'étais larguée en pleine rue de Washington, alors qu'une heure plus tôt M. Talbert avait pris soin de me conseiller de ne jamais marcher seule dans les rues désertes...

American way of life ! Des citoyens qui se barricadent chez eux, des épouses de Pasteurs qui attendent devant la porte le retour de leur mari un gourdin à la main au cas où il se fasse attaquer entre la voiture et le domicile (les quelques mètres du trottoir), des maris qui font une double journée de travail pour payer les études de leurs enfants, des gangsters qui deviennent policiers puis Pasteurs puis à nouveau membres de gangs, et j'en passe, de meilleures !

L'Amérique chère à Sarkozy, qui veut la transplanter chez nous... Ca vous dit, vous ??

Allez, casse-toi, va chez tes copains amerloques ou de Tel-Aviv ! Et laisse la France tranquille... 

Eva

Mes blogs, entre autres :

- http://r-sistons.over-blog.com, 232.293 visiteurs, le blog de référence

- http://sos-crise.over-blog.com, (crise)

 - http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com (désinformation)

- http://eva-communion-civilisations.over-blog.com (contre choc civilisations)

- http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/ (coups de coeur blogs)

etc