02/02/2011

Lettre ouverte à Mme Alliot-Marie, par eva R-sistons

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle

 

Madame,

Je ne comprends pas. Vous êtes Gaulliste, je le suis aussi. Et pourtant, un abîme nous sépare. Parce que je suis Gaullienne plus que Gaulliste (fidèle à un idéal, une vision, pas à un Système), ou parce que je suis Gaullienne de gauche ?  Ou tout simplement parce que vous êtes infidèle ?

Je ne vous comprends pas, Madame. Vous avez fait allégeance à un Président qui détruit la France, ses valeurs, ses traditions, son âme. Vous servez un homme qui a été programmé par l'Etranger - anglo-saxon et israélien - pour liquider toute trace de gaullisme en France. En osant même enchaîner le navire France à l'OTAN, donc à sa perte. N'avez-vous pas le sentiment de renier tout ce qui fait le Gaullisme authentique ?

Le Gl de Gaulle aimait la France, Sarkozy a pour modèle les Etats-Unis et pour maître Israël via le Crif.

Le Gl de Gaulle était un rassembleur, Sarkozy est un diviseur.

Le Gl de Gaulle était un homme d'Etat, servant avec passion son pays, Sarkozy sert le Veau d'Or et ses amis milliardaires. Et il se sert, au passage. Grassement. Alors que Charles de Gaulle payait la moindre communication de téléphone personnelle, Sarkozy, lui, ne paie même pas d'impôts ! Et il se goinfre comme un nouveau riche, avec l'argent des contribuables, de surcroît vulgairement. Notre pays était respecté, il est aujourd'hui la risée de tous.

Le Gl de Gaulle se méfiait des Anglais, il ne les voulait pas dans l'Union Européenne pour ne pas l'enchaîner à une puissance cupide et égoïste, Outre-Atlantique; il se méfiait des Américains, d'Israël, et des Juifs qu'il trouvait trop "sûrs d'eux et dominateurs". Sarkozy laisse le CRIF gouverner, et l'Amérique dicter ses ordres. Et quelle Amérique ? Néo-conservatrice. L'horreur absolue ! Vous acceptez, Madame, de voir notre pays brader son indépendance pour un plat de lentilles,  au mieux un strapontin ?

Le Gl de Gaulle avait une haute idée de la fonction. L'Occupant de l'Elysée la rabaisse sans cesse.

Vous souvenez-vous du Gl de Gaulle quand il clamait :" Vive le Québec libre ?" Aujourd'hui, la France est en train de perdre tout ce qui fait son identité. Même la langue de ses aïeux, qui avec Sarkozy sera un jour ravalée au rang de patois, au nom d'une "anglicisation" imposée.

Le Gl de Gaulle voulait une Europe jusqu'à l'Oural, vous l'ancrez à Washington, à Londres, à Tel-Aviv. Il avait une politique pro-Arabe, vous préparez, avec Sarkozy, les futurs progroms contre les citoyens arabes.

La France des nouveaux riches, des parvenus, ne vous gêne pas, Madame ? Pourtant, elle faisait horreur au grand Général. Et cette France-là, aujourd'hui, se pavane, étale son clinquant, écrase les plus petits, les plus faibles, les plus modestes, et même ses Roms ou, aussi, ses citoyens noirs ou musulmans. Que devient la Patrie des Droits de l'Homme ? Ce n'est pas en proposant le "savoir-faire" français en matière de Sécurité intérieure aux dictateurs que vous la servirez, Madame ! Et que devient notre modèle social tant envié dans le monde ?  

Et l'image de notre pays, son rayonnement, qu'en faites-vous ? Votre mentor actuel les  piétine, les avilit.  Cela ne vous pose pas de problèmes ? Lisez la Presse étrangère, Madame.

Voyez-vous, Madame, il ne suffit pas de poser, une fois l'an, devant la Croix de Lorraine. Ni de serrer la main à Jacques Chirac devant des Médias collabos, pour être l'héritier du Général (comme le prétend votre Président).

Votre allégeance au Monde de l'Argent et au CRIF, aujourd'hui, Madame, vous conduit même à tenter de mater les aspirations d'un peuple à la liberté, en armant son bourreau, et à poursuivre notre plus grand journaliste d'investigation, Thierry Meyssan, homme libre lui aussi, comme le Gl de Gaulle.

Le goût du Pouvoir et de l'Argent vous aveugle-t-il, Madame ? Qu'avez-vous fait de vos convictions, de vos idéaux ? La transmission du Gaullisme est une responsabilité, et elle ne passe pas par le culte du Veau d'Or !

Madame, ouvrez les yeux sur ce que vous êtes en train de devenir. L'ombre de vous même, certainement !  Le Gl de Gaulle ne devait pas aimer les traîtres. Sarkozy, oui. N'est-il pas le premier à trahir ses promesses, son mandat, le Gl de Gaulle, et le pays qu'il est censé représenter, en l'offrant à l'Etranger ? Crime suprême, d'ailleurs: Celui de Haute Trahison.

L'Histoire, elle, n'est pas aveugle... Et elle a une longue, très longue mémoire ! Puis-je vous le rappeler ?

Eva R-sistons, journaliste-écrivain.

    

NS grandi - de Gaulle  Laplote-copie-1

Le Gl de Gaulle et Sarkozy (le talent de Laplote)


16/01/2010

M. Elkabbach, de qui vous moquez-vous ?

bourrage-crane.jpg

M. Elkabbach,

Vous vous illusionnez, ou vous cherchez à nous illusionner ? Je viens de vous entendre, sur Public Sénat (Bibliothèque Medicis sur la Justice). Vous avez conclu le débat en nous promettant de belles émissions "en toute indépendance".

Vous vous moquez du monde, Monsieur ? L'indépendance, dans votre bouche, sonne faux. Comme à C. dans l'Air de votre ami Calvi-Krettly, vos débats ne sont pas des débats. Ils réunissent des libéraux bon teint,  pro-Occident, atlantistes, sionistes, partisans comme vous de la domination, de la suprématie de l'Occident, c'est-à-dire de l'ultra-libéralisme militaro-financier. Et quand il n'y a pas débat, quand vous invitez une seule personne, en toute indépendance bien sûr, vous choisissez l'un des principaux hérauts du libéralisme exacerbé, M. Minc. C'est ça, l'indépendance ? Quand verra-t-on, dans votre émission, un BHL discuter avec un militant du Hezbollah, vous savez, ce mouvement qui défend l'indépendance de son pays face aux appétits de l'Empire qui dévaste la planète, ce mouvement, oui Monsieur, de résistants ? De Gaulle, en son temps, a été un résistant à l'intolérable. Le Hezbollah défend sa nation contre l'Etranger qui veut faire main-basse sur le Liban. Et quand inviterez-vous au moins un Palestinien pour répondre à tous vos amis ultra-sionistes ??? Quand y aura-t-il une émission sur la casse de tout ce qui fait l'identité de la France, indépendance nationale chère aux Gaulliens comme moi, modèle social, services publics, Droits de l'Homme, laïcité, valeurs républicaines.... On ne voit jamais un représentant du monde du travail, dans votre bibliothèque si poussiéreuse et partisane... par exemple un syndicaliste vraiment offensif, comme celui qui vient d'être condamné pour avoir manifesté sa colère face au modèle que vous défendez ! 

Alors, de grâce, ne vous moquez-pas de nous en osant dire que vous allez nous offrir des émissions en ... toute indépendance !!! Votre indépendance à vous, M. Elkabbach, fleure trop la Pensée unique qui pollue en permanence nos écrans, nos médias, en empêchant la diversité de s'exprimer, en empêchant la différence de s'exprimer, en empêchant les non-alignés sur votre modèle (qui occasionne tant de souffrances partout dans le monde) de donner un autre point de vue...

Hé hé, voulez-vous que je vous dise ? On croira à votre indépendance quand vous m'inviterez à égayer votre Bibliothèque Medicis, à lui apporter une voix jeune, raffraîchissante, vivante, enjouée, primesautière, et... non-alignée sur la Pensée Unique que vous défendez avec tant de conviction ! Quand vous inviterez des personnes qui ne pensent pas comme vous... Et ne me dites pas que vous invitez, aussi, parfois, des socialistes ! Entre nous, ils ne pensent pas un peu comme vous, hein ? Ne sont-ils pas libéraux, atlantistes, sionistes, à souhait ? C'est vrai, comme condiment ils mettent un peu de social, mais si peu, si peu... allons, M. Elkabbach, offrez-nous une bibliothèque vraiment indépendante, comme celle que Voltaire aimerait, en mettant à la même table un BHL et un Marouane Barghouti, un Sorman et un Olivier Bonnet ou un Thierry Meyssan, un Minc et une Eva...

Et vous boosterez ainsi votre audimat, qui doit être bien pâlot, non ???

Tiens, je vous donne une idée d'émission: Eva contre Caroline Fourest....

Eva R-sistons à la monotonie de la Pensée Unique, à la platitude des débats qui n'en sont pas... 

http://r-sistons.over-blog.com