21/12/2010

Convention Hortefeux-LICRA: Quelles finalités ?

.
Convention Hortefeux-LICRA (1),
future machine d'intolérance et de rejet ?
Par eva R-sistons
.

Il y a plusieurs associations anti-racistes.
Pourtant c'est la seule LICRA
qui a été choisie par le Ministre de l'Intérieur
Brice Hortefeux, alors d'ailleurs qu'il est lui même
- un comble - sous le coup d'une accusation de racisme
(anti-Musulmans, anti-Arabes, justement !),
pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme.
La LICRA surtout noyautée par les membres du CRIF,
profondément communautariste et orientée
moins contre le racisme,
que contre l'antisémitisme,
avec son effroyable corollaire actuel,
le racisme envers les Musulmans, les Arabes
(scandaleux de la part de ceux qui ont vécu
eux-mêmes les affres du rejet, de la stigmatisation,
allant jusqu'au désir d'anéantissement
- car l'histoire se reproduit, un choc de civilisations
en remplaçant un autre).

 

Au lieu de déclarer la guerre au racisme, quel qu'il soit,
(et plus généralement, comme le souhaitait
l'Abbé Pierre, contre la pauvreté
offense au Créateur de toutes choses),
c'est, en réalité, la guerre
contre les Musulmans et contre les Arabes
que l'on prépare, insidieusement. 
Une guerre synonyme de choc impitoyable de civilisations,
qui à l'heure du nucléaire, à l'heure des armes
de destruction massive de l'Occident,
signera la fin de l'humanité. Cet événement
n'est donc pas anodin. Il préfigure une suite tragique,
une nouvelle "Shoah" en partie impulsée par ceux
qui savent ce qu'elle signifie, pourtant.

La haine de l'autre et des appétits de pouvoir et d'argent,
se conjuguent pour tracer des lendemains intolérants
et meurtriers. Mais à l'heure du nucléaire,
les projets peuvent se transformer en apocalypses
incontrôlables, destructrices, scellant la fin de l'humanité.
Où sont les prophètes de jadis
pour rappeler à la Communauté juive les desseins de Dieu,
Ses Lois immuables, Sa Volonté porteuse de vie,
et non de mort ? Ils sont fustigés, écartés, poursuivis,
comme Stéphane Hessel, pourtant fidèle
aux Lois de Dieu comme à l'impérieuse nécessité
de décliner l'Amour agapé, de qualité supérieure,
c'est-à-dire l'Amour pour tous, et d'abord
pour les plus écrasés, les plus faibles, les plus malmenés.
Où sont les consciences pour dire "Stop",
le précipice est au bout ? Plutôt que pour signer
des Conventions qui ne conduiront qu'à davantage
d'intolérance, de rejet, de souffrances,
sous couvert d'une fallacieuse lutte contre le racisme
à condition qu'elle concerne seulement les citoyens Juifs,
ou au mieux, aussi, les citoyens Noirs.
D'où vient cette haine des néoconservateurs
chrétiens et juifs pour leurs frères et soeurs
en humanité musulmans et arabes, eux qui au contraire,
tout au moins dans le Coran, reconnaissent
les deux Religions du Livre qui les ont précédés,
juive et chrétienne ? Pourquoi cet acharnement ?
Afin de faire tourner les industries de mort
juteuses pour les profiteurs en tous genres ?
Pour anéantir une partie de l'humanité
souhaitant légitimement préserver ses valeurs particulières ?
Pour s'emparer de terres encore fécondes
alors que les ressources tendent à s'épuiser ?

.
Quel croyant sincère, fidèle, juste,
s'élèvera pour rappeler les immuables Lois divines ?
Quels porte-parole du judaïsme et du christianisme
se lèveront pour stopper le rouleau compresseur des différences,
pour stopper la haine et l'intolérance,
pour alerter avant qu'il ne soit trop tard ?
Car il y a des Conventions qui ne sont pas sincères,
car il y a des Conventions qui dissimulent
de sombres desseins contre celui qui dérange,
car il y a des Conventions qui induisent les catastrophes futures...
.
Quand l'humanité cessera-t-elle de participer
à son auto-destruction, par amour de l'Argent
ou par haine de l'autre ?
Les instruments de mort sont là, prêts à servir.
Qui donnera le signal du recul
avant que la machine ne s'emballe
et ne puisse plus s'arrêter ?
La Shoah doit-elle déboucher sur de nouvelles
atroces Shoahs, à l'heure même où l'on rappelle
tant et tant les folies antérieures ?
.
M. Hortefeux, vous avez en charge
l'ordre, pas l'Ordre des puissants
ou d'une seule Communauté,
vous êtes le Représentant de TOUS les Français,
votre devoir est de tous les servir
pour un présent et un avenir
sinon radieux du moins harmonieux,
pas pour jouer les apprentis-sorciers
à l'heure nucléaire...
.
Et vous citoyens juifs, votre mémoire
est-elle à sens unique, à sens particulier,
ou doit-elle conduire à rejeter
tous les lendemains intolérables ?
Alerte, notre destin à tous est commun,
travaillons à ce qu'il soit vivable,
source de joies et d'espérance,
plutôt que de larmes et de mort !
Il est temps d'ouvrir les yeux
et de dire non à l'intolérable en gestation
dans des Conventions sulfureuses !
Sinon, le mot demain sera rayé du vocabulaire humain...
.
Eva R-sistons
http://sos-crise.over-blog.com
.

http://www.luciole.ch/design.php?mainid=3&pageid=3.0
(1) La presse nous apprend la signature d’une « convention » entre le ministère de l’Intérieur et une association de la loi de 1901, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme dite la LICRA. En vertu de cet accord, chaque commissariat de police, chaque gendarmerie recevra pour diffusion la documentation de la LICRA. Une formation à l’antiracisme est prévue dans les écoles de police et de gendarmerie. Une coopération avec la LICRA est prévue en matière de « veille sur internet » pour prévenir les « dérives » sur la Toile complétée par des « échanges de statistiques ».
Voilà que le ministère de l’Intérieur devient ainsi formellement non seulement le financier de la LICRA au travers des subventions versées à cette association, mais au surplus, son informateur. En outre, cette démarche ne manque pas de soulever un certain nombre de questions, notamment de nature juridique. Est-il légal que le gouvernement passe une convention avec une association de la loi de 1901 en l’associant étroitement aux prérogatives de la puissance publique en matière de répression des dérives alléguées du racisme ?
Est-il normal que cette association précise soit privilégiée par le gouvernement alors que le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, SOS Racisme, sans compter les autres, sont laissées en dehors de cet accord.
Est-il légal que policiers et gendarmes, dont ce ne sont pas les fonctions reconnues par l’État, se fassent les agents involontaires de la publicité de la LICRA.
Sous couvert de lutter contre le racisme et l’antisémitisme, avec cette convention, un pas supplémentaire vient d’être franchi vers l’instauration en France d’une véritable police de la pensée.
Yves-Marie Laulan
Président-fondateur de l’Institut de géopolitique des populations
 

26/11/2010

SNCF et déportation. Nos prisons - Barbarie des hommes hier et aujourd'hui


http://www.decitre.fr/gi/66/9782749902166FS.gif

          http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-trains-de-la-mort-53291708.html

 

Nouveau télescopage de l'Actualité:  La SNCF complice de crimes envers la communauté juive; l'Etat français complice des suicides en prison. Quelle humanité ? La barbarie est-elle une constante de l'humanité ?


On croyait la barbarie disparue. On l'espérait ! Mais non, la bête immonde sommeille, ou plutôt se pare d'un vernis démocratique, elle n'en est pas moins vivace, bien vivace. Quand l'homme triomphera-t-il de lui-même, de ses instincts les plus sauvages ? La barbarie est-elle la chose la plus répandue, même dans les milieux les plus "policés", les plus civilisés ?

En juin 2006, la SNCF était condamnée pour sa participation aux transferts de détenus sous l'Occupation. Quelles étaient exactement les responsabilités de l'entreprise française dans la déportation ? C'est la question que Raphaël Delpard se pose dans un livre, "Enquête sur la SNCF et la déportation". Certes, des cheminots ont refusé d'être complice de l'horreur absolue. Mais souvent, trop souvent, la SNCF s'est rendue complice de crimes contre l'humanité, non seulement en facilitant les transferts vers les camps de la mort, mais aussi en rendant les conditions de voyage des futures victimes totalement inhumaines, par exemple en obstruant les orifices d'aération.  Comment des individus "normaux", travaillant pour une entreprise de transport d'Etat, ont-ils pu être complices d'une telle barbarie ? En chaque individu sommeille-t-il un bourreau qui s'ignore, ou au moins, un résigné à l'inaction et même à l'horreur ? Toujours est-il que des hommes "ordinaires" ont sciemment participé à l'"extraordinaire" d'une barbarie peu commune, toujours est-il qu'ils ont été complices d'un crime d'Etat.

 

http://www.lyceepauleluard.fr/lpe_v158/images/stories/voyages/auschwitz/Rails.jpg

Autre séquence. L'Actualité, aujourd'hui, nous renvoie à la barbarie dans les prisons françaises, parmi les plus inhumaines d'Europe, et régulièrement épinglées par Bruxelles: Par exemple, le taux de suicide des détenus y est anormalement élevé. La patrie des Droits de l'Homme ne cesse d'être montrée du doigt, sous Sarkozy, pour ses manquements. Là, il s'agit du sort d'individus deux fois condamnés, d'abord dans leur parcours marqué par la précarité, la violence subie quotidiennement dès leur naissance, ensuite par l'inhumanité d'un Pouvoir uniquement préoccupé du sort de ses amis honteusement nantis ! Le sort des "perdants" ne soucie guère l'Union pour un Mouvement Anti-Populaire. Au contraire, tout est fait pour les exclure davantage, les marginaliser plus, les condamner à encore plus de misère, de violence, de souffrance. Jusqu'à les laisser attenter à leur vie, jusqu'à laisser une guillotine qui ne dit pas son nom revivre...

guillotine.jpg (107771 bytes)

http://www.legrandsoir.info/Du-retour-de-la-guillotine-en-France.html

 

La barbarie, tout au long de l'Histoire, semble la chose du monde la mieux partagée, tant dans les pays dits "sous-développés" que dans nos auto-proclamées démocraties, dans nos "claironnées" démocraties (au point de s'ériger en modèle pour le monde entier). Les siècles passent, les circonstances changent, mais l'inhumanité demeure. Elle peut-être feutrée, sournoisement dangereuse - un chanteur comme Pierre Pierret ne vient-il pas de se livrer à la stigmatisation des Musulmans ? (1) Elle peut-être, aussi, à découvert, sauvagement pernicieuse, comme dans nos Médias se livrant quotidiennement à la plus scandaleuse des diabolisations... Encore ce 25 novembre, David Pujadas, au nom sans doute d'un néo-sionisme décomplexé, se livrait sur FR2 à une incitation indirecte au choc de civilisations, en braquant une fois de plus les projecteurs sur les excès d'une Charia portée par des fondamentalistes qui ne représentent guère la Communauté musulmane. Insidieux ou clairement affiché, le Mal est là, la bête immonde resurgit, porteuse de lourdes menaces de chasse à l'homme, de croisades guerrières contre l'autre, et même de chocs de civilisations barbares !

Des questions se posent inévitablement. La Communauté juive ne cesse de rappeler le souvenir de ses souffrances, mais alors pourquoi après avoir subi l'indicible, se livre-t-elle aujourd'hui à une indécente stigmatisation de ses frères sémites, Arabes ? (2) Pourquoi, trop souvent, prend-elle la tête de la croisade contre les Musulsmans, au risque de toutes les stigmatisations, de tous les conflits, de toutes les guerres même les plus périlleuses du fait de l'usage qu'une organisation comme l'OTAN menace de faire du nucléaire pour imposer ses vues aux irréductibles ?

Pourquoi rappelle-t-on toujours la Shoah d'une communauté en préparant, en coulisses, la "Shoah" planétaire qui éliminera, avec des armes de destruction massive, une partie de l'humanité, pour procéder à la dépopulation, au nettoyage "ethnique" ou religieux, à l'élimination de ceux qui ne sont pas d'accord avec la Pensée unique judéo-chrétienne, ou, tout simplement, des plus faibles ? Comment peut-on fustiger la barbarie d'un temps, et préparer celle d'un autre temps, plus pernicieuse encore ?


apocalypse-bleue-ruines.jpg

http://r-sistons.over-blog.com/10-categorie-10807617.html

 

Les leçons de l'Histoire ne servent-elles donc à rien, sinon à être instrumentalisées pour encore plus de violence, et à échelle plus vaste, quitte à risquer ensuite de provoquer la fin de l'Histoire humaine ?

Sans aller si loin, pourquoi, après avoir désigné à la vindicte populaire la population juive, fustige-t-on aujourd'hui les Musulmans, au risque de toutes les stigmatisations, de toutes les dérives, de tous les chaos, de toutes les exterminations à nouveau, bref de toutes les barbaries ? Lorsque David Pujadas distille l'islamophobie sur une chaîne publique en mettant dans la tête des télespectateurs, finalement, au risque des amalgames les plus douteux, que la Charia islamique "condamne à périr dans le feu les Non-Musulmans" (en omettant d'ailleurs de dire que dans le Talmud, les "goys - c'est-à-dire les non Juifs - sont des animaux à exterminer"), ne joue-t-il pas sciemment avec le feu, n'utilise-t-il pas scandaleusement l'argent des contribuables pour servir son clocher, des intérêts qui ne doivent pas être ceux du peuple français attaché à la paix et aux Droits de l'Homme ?  Ne pousse-t-il pas, ce qui est immensément grave, au choc de civilisations qui ne profitera qu'à une minorité de psychopathes cupides ?

Mais alors, la barbarie que l'on fustige à juste titre en portant sans cesse à la connaissance du grand public, à temps et même à contre-temps, l'histoire de la Shoah, est-elle destinée à se perpétuer sous des formes nouvelles, hier la guillotine aujourd'hui le suicide par désespoir en prison, hier l'extermination des Tsiganes et des Juifs, aujourd'hui celle des Musulmans ?

Alerte ! Les rappels de l'Histoire n'ont de sens que s'ils servent à prévenir les errements futurs, pas à être exploités, instrumentalisés pour des causes finalement éloignées du but proclamé ! On ne peut dans le même temps demander que cesse l'antisémitisme envers les Juifs, et propager quotidiennement l'antisémitisme envers les Arabes et maintenant, un racisme aussi odieux envers les citoyens Musulmans !

De même que nous devons exiger la reconnaissance et la réparation du préjudice subi par les citoyens juifs pendant la déportation, il est indispensable de fustiger l'islamophobie rampante des Pujadas ou des Perret, lourde de menaces futures, et même de réclamer sa juste pénalisation ! Il y va de la paix sociale, de l'entente entre les peuples, de la communion des civilisations, et surtout, de la paix, oui de la PAIX, ce Bien le plus précieux !

Une citoyenne, Lina, écrit ceci : "Une seule solution : pétition pour exiger que l' ismaphobie soit pénalisée, de la même manière que l' antisémistisme! Que les musulmans de France organisent une marche grandiose telle " Contre l' islamophobie, je marche!" (3)

Si nous tolérons le loup (Pujadas, et d'une certaine manière Perret...) dans la bergerie, si nous acceptons la barbarie du racisme anti-Juifs ou anti-Musulmans, nous mettons en péril la civilisation humaine. A l'heure des armes de destruction massive "usraéliennes" (des USA comme d'Israël), les confrontations peuvent se muer en apocalypses irréversibles.

Il est temps de s'en souvenir, et de prévenir le Mal absolu avant qu'il n'élimine l'humanité.

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

(1) : http://www.alterinfo.net/L-islamophobie-prend-une-ampleur-invraisemblable-en-France-Pierre-Perret-surfe-aussi-sur-la-vague-islamophobe_a51970.html?com#com_1691864

(2) Les Sémites sont un ensemble de peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques (..) arabes, hébraïques... (http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mites)

(3) http://www.alterinfo.net/L-islamophobie-prend-une-ampleur-invraisemblable-en-France-Pierre-Perret-surfe-aussi-sur-la-vague-islamophobe_a51970.html?com#com_1691864

 

apocalypse-F--j.jpg

 

 


 

 

02/10/2010

Lettre aux citoyens juifs qui ont été persécutés

Unite-et-paix.jpg

 Lettre ouverte aux citoyens Juifs,

par eva R-sistons:


Je viens de lire le texte ci-joint. Il rejoint complètement mes préoccupations.

Le rejet de l'autre, la discrimination, l'instrumentalisation de causes ou de personnes, sont des abominations.

Vous avez vécu dans votre chair, dans vos familles, dans vos vies, l'horreur de la persécution. Longtemps. Et tout s'est accéléré, de manière atroce, avec le nazisme.

La chasse aux sorcières, par exemple aux Etats-Unis contre les Noirs ou contre les communistes du temps du Maccarthysme, est insupportable. Vous savez, pour l'avoir vécu, ce qu'est l'intolérance, la haine, le fanatisme.

Aujourd'hui, la peste brune s'étend à nouveau sur le monde, en particulier sur l'Europe. Des temps qu'on croyait révolus réapparaissent. L'abjection est à nos portes. Contre les Roms, et même plus généralement contre les Tsiganes, et puis contre les Musulmans, souvent Arabes, vos frères sémites. Oui, vous avez une origine commune, ne l'oubliez pas. Et un même culte du Dieu unique.

Sans doute direz-vous que je suis mal placée pour vous rappeler cela, moi qui critique si souvent Israël et les tenants du néo-sionisme militaro-financier. Mais n'y voyez pas une attaque personnelle, un rejet de votre religion, de vos citoyens. Je suis engagée pour la vérité - contre la désinformation et la partialité, donc -, contre les guerres génératrices de tant de souffrances et ne résolvant rien, contre le libéralisme financier et les privilèges de certains, contre les injustices qui frappent les plus faibles, les plus pauvres, toujours plus mal traités. Pour moi il n'y a qu'une seule race, humaine, et tous les individus sont mes frères et mes soeurs. Mais comme je combats pour la vérité, la paix, la justice, la communion des êtres et des civilisations, je ne peux souscrire aux politiques militaro-financières de vos décideurs, provoquant partout désolation et larmes. Au-delà des critiques concernant les choix de vos Responsables, il y a chez moi la recherche permanente de la communion entre les individus, de l'équité, de l'éthique.

Et c'est à ce titre que je m'adresse à vous. Parce que vous avez tant souffert du racisme et des discriminations, vous devriez être les premiers à dénoncer l'intolérance et le fanatisme. Or, la vérité commande de dire que vos frères et soeurs arabes sémites commencent à subir aujourd'hui ce que vous n'avez que trop subi pendant si longtemps.

En un mot, les Arabes, les Musulmans, sont aujourd'hui devenus les boucs-émissaires des frustrations de beaucoup. Ceux qui, au sommet, mettent en place les politiques anti-sociales détournent ainsi l'attention sur d'injustes victimes.  Il est intolérable que ces citoyens soient ainsi ostracisés, alors que sauf rares exceptions, bien entendu aussitôt épinglées par des médias partiaux, ils sont bien intégrés dans la société. J'admire leur patience ! Leur colère, leur ressentiment, devrait éclater chaque jour. Non, ils subissent en silence. Jusqu'à quand ?

Vous, les Juifs, vous devriez être les PREMIERS à dénoncer l'horreur qui se propage de jour en jour. Après la chasse aux sorcières communistes et juives, va-t-on dériver vers le rejet des Arabes et des Musulmans ? Alerte ! Ce que vous avez vécu, ils ne doivent pas le vivre. Pas plus que les Roms ou les Tsiganes. Vous savez jusqu'où cela peut mener : Dans les camps d'extermination. Et vers un choc de civilisations qui, s'il est nucléaire, risque d'ensanglanter la planète et de menacer l'existence même de la vie sur terre. Quelle abomination !

Alors, je m'adresse à vous: Certains parmi vous alimentent l'horreur d'aujourd'hui, alors que votre devoir, eu égard à votre passé, est au contraire d'arrêter la machine infernale. Puisque vous cultivez la mémoire de la Shoah, qu'elle serve à éviter que de telles atrocités ne se reproduisent sur de nouvelles victimes, Roms ou Arabes ou Musulmanes !

Citoyens juifs, l'Histoire vous ramène à votre devoir: Celui d'être les adversaires les plus farouches du rejet de l'autre. Au nom du passé, au nom des Préceptes qui vous ont été confiés, permettez-moi de vous le rappeler.

Nous sommes tous citoyens d'un même monde, le Créateur est le même pour tous, notre destin sur terre est le même, fragile, éphémère, et si beau, pourtant, lorsque nous faisons appel à nos instincts les plus nobles.

Rejoignez l'universel qui est, aussi, votre destin particulier, en accueillant l'autre fraternellement. Comme il est. "Si tous les gars du monde..."(titre d'un film) se donnaient la main au lieu de se rejeter et de se tirer dessus, comme le monde serait beau !

Pour être vraiment fidèle à votre passé, soyez au premier rang de ceux qui dénoncent les nouvelles discriminations !

Eva R-sistons au rejet de l'autre, quel qu'il soit.

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/10/02/lettre-a...


Extrait du texte qui m'a interpellée :

Pendant les années trente, la démonisation du juif et du bolchevique a permis de rallier la majorité au national-socialisme. Le délire paranoïaque rendait plus aisée l'adhésion des masses à une guerre d'expansion impérialiste.

La rhétorique de la démonisation est une constante dans l'imaginaire
occidental. Elle a toujours servi à rationaliser l'agression qui se trame et
à la justifier après coup. On a vite fait de dénier à une altérité jugée
démoniaque son humanité et par conséquent sa légitimité. L'urgence de son
éradication s'impose alors comme un impératif moral. C'est comme si la
modernité inquiète par essence, en quête perpétuelle de sens, ne retrouve sa
cohésion et sa consistance et ne construit son identité que face à une
altérité maléfique qu'elle s'invente selon les les besoins du moment. Ce
que nous vivons en ce moment n'est pas sans nous rappeler les années trente du
siècle dernier. Je sais que beaucoup ne manqueront pas de m'accuser
d'anachronisme mais les similitudes sont si frappantes et si inquiétantes.

Si la figure du juif persécuteur et assassin du Christ, bolchévique de
surcroît a fait les beaux jours des fascistes de l'époque, aujourd'hui,
c'est celle de l'islamiste-musulman-arabe (pas la peine d'être très
regardant sur la nuance) qui fait le bonheur de l'extrême droite européenne,
nord-américaine, australienne... Voila que ressurgit des tréfonds du passé le
sarrasin sanguinaire, violent, violeur, voleur, obscurantiste, barbare, inculte,
conquérant, sans foi ni loi pour s'acharner contre les valeurs chèrement
acquises du monde civilisé. Curieuse cette subite diabolisation de l'islam
alors qu'il n y a que quelques années l'occident qualifiait les terroristes
actuels du nom gratifiant de moujahidines. Il faut dire qu'à cette époque les
islamistes combattaient l'armée soviétique en Afghanistan. Ce qu'il faut
dire aussi est que l'islam radical a été encouragé, financé et propagé
dans le monde arabo-musulman par ceux-la même qui le démonisent aujourd'hui.
L'effondrement de l'URSS a créé en occident un vide qu'on pourrait
qualifier à la limite d'existentiel. Le monde capitaliste s'est rendu compte
alors de sa fragilité et de son incapacité à assurer sa cohésion interne
sans s'inventer une altérité démoniaque. On a alors vite fait de remplacer
le démon communiste défaillant par un autre, le démon islamiste. Curieux,
cependant, cet enchaînement des faits. Les États Unis, pays traditionnellement
anti-islamique et pro-sioniste promouvant et finançant l'extrémisme islamiste
au moment où l'union soviétique implosait d'elle-même!... Et si l'objectif
étasunien n'était autre que d'éveiller les vieux démons de l'extrême
droite européenne et occidentale!... Mettre deux extrémismes face à face et
provoquer une belle réaction en chaine! En un mot instaurer " le chaos
créateur " si cher à Condoleezza Rice!

La manoeuvre a si bien réussi que toute l'Europe s'est mise en branle,
sonnant l'hallali. La meute fascisante a retrouvé subitement toute sa hargne
alléchée par la nouvelle proie, confondant taliban afghan, savant iranien,
élu palestinien, ouvrier turc, jeune des banlieues, etc...etc...A tous les
niveaux de la société, une atmosphère de guerre froide s'installe. Une
vision duale et réductrice du monde opposant l’Occident à l’Orient, la
civilisation à la barbarie relègue en arrière-plan les identités sociales.
Depuis plus de vingt ans déjà l'extrême droite occupe les devants de la
scène sociale, politique et médiatique, brandissant sans répit
l'épouvantail arabo-islamique, semant la peur et l'insécurité, remodelant
les clivages sociaux en dressant les unes contres les autres les ethnies et les
confessions. Une marche à rebours vers le tribalisme!

http://www.alterinfo.net/La-peste-brune-gangrene-l-occident_a50351.html

 

 

Lire aussi mon post,

Après l'étoile jaune, l'étoile verte ?

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/05/13/apres-l-...

 

 

06:21 Écrit par Eva R-sistons dans Résister | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : juifs, musulmans, arabes, racisme, discriminations, shoah, roms, tsigans, nazis |  Facebook |

13/05/2010

Après l'étoile jaune, l'étoile verte ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile_jaune 

 

Je viens de faire un article sur les bébés délinquants.  Voici d'abord un rappel de ce qui se prépare avec Sarkozy:

"Il y a quatre ans les pouvoirs publics tentaient de désigner, dès la crèche et l’école maternelle, les bébés supposés devenir délinquants. 

Aujourd’hui encore, face aux difficultés des enfants et des familles, les réponses stigmatisantes et coercitives sont privilégiées:

• Les mesures de contrôle et de surveillance des parents en difficulté sont renforcées.

• Le secret professionnel dans le cadre de la prise en charge des familles est mis à bas au titre de la loi de prévention de la délinquance de 2007.

• Les mineurs sont fichés : avec le fichier base-élèves, le parcours scolaire de tous les enfants sera conservé pendant 35 ans ; et dès 13 ans les mineurs qui seront a priori soupçonnés de vouloir commettre un acte répréhensible seront inscrits dans le nouveau fichier Edvige.

• La suppression du Défenseur des enfants est annoncée, au moment des célébrations du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Cette volonté de contrôle de l’enfance se manifeste également dans la mise en place de certaines pratiques professionnelles. Le projecteur n’est plus braqué seulement sur le dépistage prédictif des jeunes enfants turbulents. La focale s’est élargie à tous les enfants à travers des programmes dits de "promotion de la santé mentale" dès 24 mois. Est-ce compatible avec une prévention psychologique globale, prévenante, humanisante et éthique ?"

Cette question des bébés délinquants est grave. Car en fait, c'est une nouvelle manière, dans le cadre des politiques sécuritaires, de stigmatiser et de pousser au choc de civilisations, c'est une nouvelle façon de s'en prendre aux populations en difficulté, noires ou arabes, notamment des quartiers dits "sensibles", pour les "fliquer", les suivre, les ostraciser, les mettre à l'écart. Nouveau boulet pour certains jeunes: Nés dans des familles éprouvant des difficultés, subissant des discriminations, etc, et maintenant cette nouvelle stigmatisation. En France, il y a désormais des privilégiés, et des pestiférés... A quand, par exemple, l'étoile verte ?  Et ceux qui ont porté l'étoile jaune tolèreraient cela, et même pour certains s'y associeraient - tout en s'apitoyant sur leurs propres malheurs en 40 ? Un nouveau paradoxe !  

La stigmatisation, aujourd'hui, des citoyens musulmans est insupportable. Elle rappelle des temps effroyables, où l'on dénonçait, ostracisait, puis parquait et même exterminait ceux qui ne plaisaient pas - à l'époque les Juifs. Ce temps est heureusement révolu. Pour les Juifs. Mais n'est-on pas en train, justement, de remplacer une stigmatisation par une autre, tout aussi intolérable ? Et horreur suprême, ne serait-ce pas en partie sous la pression de ceux qui ont été, jadis, victimes des discrimations et de la haine raciste et meurtrière ? Si c'est le cas, il est grandement temps de réagir. J'en appelle aux citoyens juifs fidèles à l'enseignement de la Torah, imprégnés des préceptes divins, pour dénoncer l'intolérable en gestation. Avant qu'il ne fasse les mêmes dégâts - encore pires et irréversibles à l'heure du nucléaire ! 

D'ores et déjà, nous devons prendre conscience du nouveau péril qui guette l'Europe: Celui de la dangereuse stigmatisation des citoyens musulmans, et plus généralement, des plus défavorisés socialement. La paix sociale est menacée : Par la stigmatisation de certains individus, on dresse les citoyens les uns contre les autres. 

Les Juifs qui ont été victimes de ces atrocités, ne devraient-il pas, eu égard à leur vécu, prendre la tête de la croisade contre ce nouveau racisme porteur de tant de menaces  ?

La cécité, l'autisme, ne sont plus de mise. Et l'hypocrisie aussi. Bref, l'heure des révisions radicales sonne. Dans la manière de voir l'autre, dans la manière de l'appréhender, de le traiter.

La réponse à ces questions est lourde de conséquences. Pour le bien vivre ensemble... et bien davantage !

Eva R-sistons aux intolérables discriminations

 

 

10/02/2010

Le nouvel antisémitisme: Contre les Arabes, et souvent de leurs frères sémites juifs !

                              

                                               Affiche antisémite, wikipedia

Rappel :
Antisémitisme, wikipedia:

En dépit de l'étymologie du terme qui suggère que l'antisémitisme est dirigé contre tous les peuples sémites[2], Juifs et Arabes, en pratique il est utilisé pour faire référence à l'hostilité envers les Juifs comme groupe « religieux », « racial » ou « ethnique »[3],[4].

Antisémitisme. Anti... sémitisme, de sémite. Lisons :

"Tout d'abord, sémite qu'est-ce que ca veut dire ?
En France le sens a ete un peu galvaudé. Si les media parlent de crimes antisemites, c'est en faisant restrictivement allusion aux juifs.
Grosse erreur, certainement voulu par les media.

Bon, ouvrons notre Larousse ou le Petit Robert.
[ethym : Sem--->peuple des semites, Sem fils de Noe]
Se dit des differents peuples provenant d'un groupe ethnique originaire d'Asie occidentale et d'Afrique et parlant des langues apparentees.
Ainsi, les Semites sont les Ethiopiens, les arabes, les hebreux, les syriaques et les arameens.

Donc si par exemple en France, un crime raciste contre un arabe s'est realisé, on devrait parler de crimes anti-semites, ce qui n'est pas le cas. Pourtant, l'antisemitisme en France n'a pas disparu, il l'a seulement change de bouc emissaire.

DAT VENIAM CORVIS, VEXAT CENSURA COLUMBAS
http://www.sainte-inquisition.net/gif/somd.gif

http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=26&t=5933...

 ____________________________________________________________________________

Le nouvel antisémitisme, par Eva r-sistons

Il faut en effet rappeler ce qui précède. Car tout est galvaudé aujourd'hui, par méconnaissance, et surtout pour instrumentaliser certaines notions.

Concrètrement, anti-sémitisme cela veut dire anti Sémites Juifs ET Arabes (musulmans ou pas). Donc, on a tort de faire l'amalgame anti-sémitisme et anti-sémitisme seulement envers les Juifs.

L'antisémitisme est une abomination car il est synonyme de racisme, de rejet de l'autre; Tout être humain, quel qu'il soit, a droit au respect. Le croyant dira: Toute vie est sacrée. Bref, tout être humain doit être respecté, sa vie est sacrée, précieuse, unique. Personnellement, je dénonce toutes les guerres. On ne supprime pas la vie de son prochain, les croyants diront que nous sommes tous une parcelle de Dieu, et donc en tuant, on tue Dieu en nous, en quelque sorte.

Pendant des siècles, on a persécuté les Juifs. Leur différence excitait la colère voire la haine,  en tous cas l'intolérance, et provoquait la violence. Heureusement, sauf exceptions aussitôt démesurément épinglées par les Médias, ce temps est révolu.

Mais aujourd'hui perce un nouvel antisémitisme, aussi hideux que l'autre: Celui à l'encontre des frères sémites des Juifs, Arabes, donc. Et paradoxe étonnant, les plus virulents des anti-sémites (contre les Arabes, donc) sont aujourd'hui les Sémites juifs ! Après avoir subi l'intolérable, ils le font subir aux Arabes leurs frères ! Il suffit d'écrouter le discours de M. Prasquier le Président du CRIF lors du dîner annuel de cette Association, pour s'en convaincre; Même chose pour M. Goldnadel, nouvellement élu au CRIF, avocat situé très à droite: Dans C dans l'Air du 8 février 2010, il a gravement mis en cause les Musulmans, trop nombreux, minorité pas assez minoritaire, devenant majoritaire, et il a comparé cette minorité, entre autres, aux Tibétains vis-à-vis de la Chine. Personnellement, j'ai ressenti cela comme une stigmatisation des Musulmans, désignés à notre vindicte, appelés à quitter la France car, finalement, pas assez... minoritaires ! Il est clair, pour moi, que M. Prasquier comme M. Goldnadel sont, à leur façon, anti-sémites arabes (la plupart d'entre eux étant musulmans). Ce qui, vous en conviendrez, est intolérable.

Si l'anti-sémitisme se perpétue, cette fois envers les Arabes la plupart du temps (au risque d'ailleurs de se concrétiser dans le choc de civilisations puis dans une guerre mondiale pour éliminer des citoyens arabes et s'emparer des richesses de leur sous-sol), il serait scandaleux qu'il émane de ceux-là mêmes qui ont vécu dans leur chair et dans leur âme les ravages de l'antisémitisme !!!

L'antisémitisme anti-Arabes ou Juifs doit être éradiqué. Qu'il affleure dans les débats sur l'identité nationale provoqués pour détourner l'attention de la casse sociale et pour stigmatiser les Musulmans, ou dans la bouche d'hommes comme MM. Prasquier ou Goldnadel, il est insupportable. Il est encore plus insupportable lorsqu'il est porté par ceux qui en ont tant souffert !

Il est temps de réaliser que l'"Islamophobie" (au demeurant à la fois anti-Arabes et anti-Islam, les amalgames sont vite faits) a remplacé l'antisémitisme anti-juif, que nous glissons sur une très mauvaise pente, et que ce nouvel antisémitisme, cette fois contrre les Arabes à travers les Musulmans, est très souvent, beaucoup trop souvent, le fait de citoyens juifs ayant été eux-mêmes victimes du racisme.

Ce post a juste pour but de pointer le doigt sur une nouvelle réalité, doublement insupportable: Le racisme, souvent le fruit de ceux qui, jadis, en ont été le plus victimes.

Eva r-sistons à l'intolérable du nouvel antisémitisme

Lire mon article: http://r-sistons.over-blog.com/article-debat-identite-nationale-choc-de-civilisations-guerre-mondiale-tout-est-lie-44305429.html

03:46 Écrit par Eva R-sistons dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : musulmans, antisemitisme, juifs, arabes, prasquier, goldnadel, crif |  Facebook |

21/03/2008

Juifs, Israéliens, Sionistes, la foire d'empoigne !

Ah, le joli spectacle à "Ce soir ou jamais", jeudi soir sur France 3 ! Autant d'invités, autant d'avis différents ! Conclusion de l'animateur : "Etre Juif, c'est ne pas être d'accord les uns avec les autres" !
 
Moi, je vais les réunir en un mot : Les Hébreux. Aucun n'a vraiment pu définir l'identité juive, israélienne, ou sioniste, sans être contredit par l'autre ! Entre, pour ne citer que ceux-là,  l'officier sioniste idéologue, S.Sand le nouvel historiographe et Burg, l'ancien Président de la Knesset, très critique vis à vis de la politique israélienne... pas l'embryon d'un minimum de consensus !
Je relève quelques
temps forts du débat télévisé :
- Célébrer les 60 ans de la naissance d' Israël, ça veut dire aussi célébrer les 60 ans de la naqba, de la catastrophe palestinienne ! Mais ça, on l'oublie trop souvent !
- Les Juifs ont été violés par le sionisme ! Le père a nié l'enfant !
- Aussi longtemps qu'Israël mènera une politique idéologique, il y aura des problèmes !
- On se définit uniquement par rapport à la Shoah !
- Les victimes finissent par avoir le visage des bourreaux ! ( Schlomo Sand)
- Faire face aux colons renvoie à la pathologie; il y a une certaine dérive israélienne
- Israël, ce n'est pas un foyer national, mais un foyer raciste identitaire; au lieu de créer une nation appartenant à ses citoyens, on crée une identité
- Le sionisme pur sépare la religion de l'Etat
- Etre un bon Juif, c'est lutter contre l'occupation et contre la ségrégation
- Cette situation a des répercussions sur le monde entier, sur la banlieue, et même sur le 11 septembre (ah, qu'a-t-on voulu dire ? )
- Il y a en Israël un fort sentiment d'échec, et de peur - notamment de l'avenir
- Israël doit appliquer un principe d'égalité entre tous les citoyens
- Le rapport à la Shoah est devenu la seule identité des Juifs
- Il y a une grande décomposition morale et sociale (s'ils le disent eux-mêmes, maintenant !)
- Israël doit se comporter d'une manière différente
- la solidarité inconditionnelle des Juifs Français avec la politique d'Israël me révolte
- Le premier problème, c'est le traumatisme, on n'a jamais confiance, on a toujours peur
- Il faut séparer Eglise et Etat; aux Etats-Unis, avec le Fondamentalisme, c'est de moins en moins le cas
- Herzel était un laïc, Israël n'est plus un Etat laïc
- Nous étions ouverts au reste du monde, tout d'un coup on s'est refermés
- Israël a décidé que l'Etat n'appartiendrait plus à ses citoyens, mais aux Juifs du monde entier; c'est une vision ethnique; cette politique intérieure se ségrégationnisme; je crois qu'elle va détruire l' Etat d' Israël
- Se définir comme une démocratie juive, c'est une contradiction dans les termes
- Si on a une vision de l'Etat intervention divine, on  va vers la catastrophe
- Il faut un droit de retour partiel des Palestiniens, pour ne pas être raciste
- La création de l' Etat d' Israël a créé une tragédie pour les Palestiniens, au niveau de la symbolique; on a créé une tragédie qu'on continue : la Shoah est terminée, mais pas la naqba; on a une responsabilité lourde dans la tragédie palestinienne
- Et pour finir, cette perle de l'officier-essayiste : C'est une prison à ciel ouvert, la Palestine ? Et alors, comme tous les Etats qui ont des frontières !!
Et maintenant, je vais vous dire
ce que j'en pense :
- Cette fixation sur la Shoah est paralysante. Il ne sert à rien de ressasser le passé, de s'y complaire, il faut vivre le présent et préparer l'avenir
- Tant que les Hébreux feront cette fixation sur leur tragédie, ils seront perturbés - comme par ex les Alsaciens, écartelés entre deux identités, l'Allemande et la française. Elle tue leur créativité bien réelle.
- Le sionisme d'aujourd'hui nuit aux Hébreux; il contribue à attiser l'antisémitisme qu'il prétend combattre.
- Les Hébreux prétendent être le peuple le plus moral du monde; en réalité, ils se comportent actuellement de la manière la plus immorale qui soit, racisme, arrogance, violation des Lois internationales et du Droit, crimes commis, et même génocide, actes prédateurs, injustice, mensonges (cf refus de reconnaître qu'ils ont le nucléaire comme les autres Etats), et ils font peser une lourde menace sur la paix mondiale. La tragédie palestinienne, même pas reconnue, voire niée, est un boulet pour eux, qui finira par les détruire - et d'abord aux yeux du monde. Ensuite, et dès maintenant, l'Occupation grève lourdement leur budget, au détriment de leurs propres citoyens, dont beaucoup sont réduits à la misère. Il a d'ailleurs été souligné dans "Ce soir ou jamais", que les inégalités sont, en Israël, aussi fortes qu'en Amérique Latine. C'est très grave ! Cela témoigne d'un mépris profond des dirigeants pour leurs propres citoyens, comme souvent d'ailleurs chez les politiciens, et d'une irresponsabilité criminelle. Ce comportement hypothèque l'avenir économique d'Israël, comme sa réputation... et même l'Etat lui-même, condamné à terme par cette politique fasciste et criminelle. Les intervenants l'ont d'ailleurs souligné : Israël est un Etat à la fois fort, surtout sur le plan militaire, et faible... rongé par le cancer de ses choix !
- Le Judaïsme contient les plus beaux textes : Les prophètes, dénonçant les Puissants; le Cantique des Cantiques, hymne d'Amour; les Psaumes de Consolation; les Proverbes de Sagesse - et les pires, toutes les atrocités guerrières de Josué, par exemple, ou les innombrables interdits à respecter : Je les plains ! Ah si, j'oubliais : Les prodiges de l'Eternel sont magnifiques à raconter aux enfants. Ils les adorent, comme leurs aînés d'ailleurs !

03:52 Écrit par Eva R-sistons dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : juifs, israeliens, sionistes, s sand, palestiniens, burg |  Facebook |