05/11/2014

Et l'Islamophobie ?

 

islamophobie-medias.jpg

 

L'Islamophobie existe.

Pourquoi le mot est-il tabou ?

Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

 


   Le racisme est une abomination. Pour moi, il n'y a qu'une race, humaine. A partir de là, tout doit ensuite se conjuguer dans une nécessaire diversité.

 

racisme-texte.jpg

 

 

    Je suis frappée d'entendre les Dirigeants et les médias français parler "d'antisémitisme, de racisme, de xénophobie". Pourquoi l'antisémitisme toujours en premier ? Ce racisme-là est-il supérieur aux autres pour être cité en premier ? Ne vaudrait-il pas mieux évoquer d'abord le racisme, terme générique englobant toutes les formes de racisme ? Puis décliner les différentes facettes du rejet de l'autre... mais sans oublier l'Islamophobie. Voilà un mot qui existe, qui est lourd de sens surtout avec une actualité braquant tous les projecteurs sur les Islamistes avec à la clé un amalgame entre eux et les Musulmans. Quand cette réalité quotidienne sera-t-elle évoquée alors que justement, aujourd'hui, le racisme le plus répandu et le plus outrancier est celui qui concerne les Musulmans, surtout à l'heure de la montée du FN désormais très lié (via Louis Aliot) à Tel-Aviv dont il épouse l'orientation en faveur du choc de civilisations ?

    Dans une émission d'"On n'est pas couchés", Aymeric Caron affirme que "les actes islamophobes augmentent bien plus que les actes antisémites". Et au montage, France 2 l'a censuré, comme si la vérité devait être masquée !

     Pour moi, il est profondément injuste que seul l'Antisémitisme doive aujourd'hui monopoliser toute l'attention, alors que par exemple l'Islamophobie est une réalité ancrée en France au point d'ailleurs d'entraîner toujours plus d'actes racistes.

      Au nom de la Justice, et pour préserver la paix sociale, il importe de réparer d'urgence cette anomalie.

       eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

 

islamophobie-pour-cacher-crise.jpg

 

...

18/02/2011

La "Shoah" des Palestiniens

 

Victimes de l'uranium appauvri

"Il existe en effet dans le prolongement des champs de gaz sous-marins déjà exploités par l’Egypte au Nord du delta du Nil des gisements au large de la bande de Gaza qui suscitent la convoitise d’Israël et dont l’Etat sioniste fera tout ce qui est en son pouvoir pour garder le contrôle. Il y a là un facteur supplémentaire de guerre et un argument très fort pour le recours illimité à la violence militaire sioniste contre les palestiniens." Dernière information reçue concernant la région,  ici :

http://sos-crise.over-blog.com/article-affaire-du-leviathan-nouv...


Je savais que Gaza représentait un enjeu stratégique pour les Etats occidentaux voyous, Israël en tête. Tout sera en effet fait pour priver les Gazaouis de ... leur gaz ! Même les "gazer"...

Gazés ? Quand les Gazaouis sont en permanence bombardés sur une petite parcelle de terrain (densité la plus importante de population sur un territoire), à haute dose, avec des armes de destruction massive (car celles-ci sont l'apanage des Occidentaux, pas des Irakiens ou autres) comme l'uranium appauvri, quand des habitants sont empoisonnés par les eaux usées qu'on déverse sur leur territoire en les privant du matériel nécessaire à leur survie, quand on les enferme à vie sur leur territoire (punition collective - d'avoir mal voté -, interdite par les Lois internationales) en les privant des moyens nécessaires de subsistance, quand, aussi, on bombarde les fabricants de médicaments, qu'est-ce que c'est ? Un génocide qui ne dit pas son nom.

La Shoah a dit son nom. Celle des Palestiniens, lente, sournoise, atroce, ne s'annonce pas comme telle. Pourtant, déjà les Palestiniennes mettent au monde des enfants malformés, pour ne citer que cet exemple.

A nos portes, tandis qu' "Israël" commence à imposer son joug militaro-financier et islamophobe en Europe, et qu'il le fait en France, un génocide d'un peuple innocent se perpétue dans l'indifférence générale. Pour des raisons de domination et d'argent. Sans que l'on puisse appeler au boycott de l'infâme - comme pour l'Afrique du Sud. C'est une aberration de l'Histoire, un deux poids deux mesures intolérable, une monstruosité sans précédent.


Toujours aussi hypocrite, l'Occident appelle à la démocratie et la tue quand elle ne lui est pas soumise, et il appelle à reprendre des négociations avec les Palestiniens  tout en faisant tout pour qu'elles n'aboutissent pas. En sachant que ce temps est utilisé par "Israël" afin de continuer à violer impunément les lois internationales pour, encore et toujours, coloniser, coloniser, coloniser, jusqu'à instaurer une situation irréversible, des bantoustans infâmes, et l'impossibilité de créer un Etat palestinien viable.

Pendant ce temps, les Gazaouis meurent dans l'indifférence générale. Ainsi, la Communauté internationale se rend complice du plus abominable génocide de notre temps. La Shoah n'existe-t-elle, aujourd'hui, que pour être commémorée et instrumentalisée ? Ou au contraire doit-elle servir à empêcher que l'horreur ne se reproduise ? A moins qu'il n'y ait des vies plus importantes que d'autres ? Dans ce cas, il s'agirait d'un acte de racisme caractérisé - et qui ne devrait pas rester impuni... Qu'en pensent les associations de lutte contre le racisme ?

Eva R-sistons à l'intolérable

http://r-sistons.over-blog.com

26/11/2010

SNCF et déportation. Nos prisons - Barbarie des hommes hier et aujourd'hui


http://www.decitre.fr/gi/66/9782749902166FS.gif

          http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-les-trains-de-la-mort-53291708.html

 

Nouveau télescopage de l'Actualité:  La SNCF complice de crimes envers la communauté juive; l'Etat français complice des suicides en prison. Quelle humanité ? La barbarie est-elle une constante de l'humanité ?


On croyait la barbarie disparue. On l'espérait ! Mais non, la bête immonde sommeille, ou plutôt se pare d'un vernis démocratique, elle n'en est pas moins vivace, bien vivace. Quand l'homme triomphera-t-il de lui-même, de ses instincts les plus sauvages ? La barbarie est-elle la chose la plus répandue, même dans les milieux les plus "policés", les plus civilisés ?

En juin 2006, la SNCF était condamnée pour sa participation aux transferts de détenus sous l'Occupation. Quelles étaient exactement les responsabilités de l'entreprise française dans la déportation ? C'est la question que Raphaël Delpard se pose dans un livre, "Enquête sur la SNCF et la déportation". Certes, des cheminots ont refusé d'être complice de l'horreur absolue. Mais souvent, trop souvent, la SNCF s'est rendue complice de crimes contre l'humanité, non seulement en facilitant les transferts vers les camps de la mort, mais aussi en rendant les conditions de voyage des futures victimes totalement inhumaines, par exemple en obstruant les orifices d'aération.  Comment des individus "normaux", travaillant pour une entreprise de transport d'Etat, ont-ils pu être complices d'une telle barbarie ? En chaque individu sommeille-t-il un bourreau qui s'ignore, ou au moins, un résigné à l'inaction et même à l'horreur ? Toujours est-il que des hommes "ordinaires" ont sciemment participé à l'"extraordinaire" d'une barbarie peu commune, toujours est-il qu'ils ont été complices d'un crime d'Etat.

 

http://www.lyceepauleluard.fr/lpe_v158/images/stories/voyages/auschwitz/Rails.jpg

Autre séquence. L'Actualité, aujourd'hui, nous renvoie à la barbarie dans les prisons françaises, parmi les plus inhumaines d'Europe, et régulièrement épinglées par Bruxelles: Par exemple, le taux de suicide des détenus y est anormalement élevé. La patrie des Droits de l'Homme ne cesse d'être montrée du doigt, sous Sarkozy, pour ses manquements. Là, il s'agit du sort d'individus deux fois condamnés, d'abord dans leur parcours marqué par la précarité, la violence subie quotidiennement dès leur naissance, ensuite par l'inhumanité d'un Pouvoir uniquement préoccupé du sort de ses amis honteusement nantis ! Le sort des "perdants" ne soucie guère l'Union pour un Mouvement Anti-Populaire. Au contraire, tout est fait pour les exclure davantage, les marginaliser plus, les condamner à encore plus de misère, de violence, de souffrance. Jusqu'à les laisser attenter à leur vie, jusqu'à laisser une guillotine qui ne dit pas son nom revivre...

guillotine.jpg (107771 bytes)

http://www.legrandsoir.info/Du-retour-de-la-guillotine-en-France.html

 

La barbarie, tout au long de l'Histoire, semble la chose du monde la mieux partagée, tant dans les pays dits "sous-développés" que dans nos auto-proclamées démocraties, dans nos "claironnées" démocraties (au point de s'ériger en modèle pour le monde entier). Les siècles passent, les circonstances changent, mais l'inhumanité demeure. Elle peut-être feutrée, sournoisement dangereuse - un chanteur comme Pierre Pierret ne vient-il pas de se livrer à la stigmatisation des Musulmans ? (1) Elle peut-être, aussi, à découvert, sauvagement pernicieuse, comme dans nos Médias se livrant quotidiennement à la plus scandaleuse des diabolisations... Encore ce 25 novembre, David Pujadas, au nom sans doute d'un néo-sionisme décomplexé, se livrait sur FR2 à une incitation indirecte au choc de civilisations, en braquant une fois de plus les projecteurs sur les excès d'une Charia portée par des fondamentalistes qui ne représentent guère la Communauté musulmane. Insidieux ou clairement affiché, le Mal est là, la bête immonde resurgit, porteuse de lourdes menaces de chasse à l'homme, de croisades guerrières contre l'autre, et même de chocs de civilisations barbares !

Des questions se posent inévitablement. La Communauté juive ne cesse de rappeler le souvenir de ses souffrances, mais alors pourquoi après avoir subi l'indicible, se livre-t-elle aujourd'hui à une indécente stigmatisation de ses frères sémites, Arabes ? (2) Pourquoi, trop souvent, prend-elle la tête de la croisade contre les Musulsmans, au risque de toutes les stigmatisations, de tous les conflits, de toutes les guerres même les plus périlleuses du fait de l'usage qu'une organisation comme l'OTAN menace de faire du nucléaire pour imposer ses vues aux irréductibles ?

Pourquoi rappelle-t-on toujours la Shoah d'une communauté en préparant, en coulisses, la "Shoah" planétaire qui éliminera, avec des armes de destruction massive, une partie de l'humanité, pour procéder à la dépopulation, au nettoyage "ethnique" ou religieux, à l'élimination de ceux qui ne sont pas d'accord avec la Pensée unique judéo-chrétienne, ou, tout simplement, des plus faibles ? Comment peut-on fustiger la barbarie d'un temps, et préparer celle d'un autre temps, plus pernicieuse encore ?


apocalypse-bleue-ruines.jpg

http://r-sistons.over-blog.com/10-categorie-10807617.html

 

Les leçons de l'Histoire ne servent-elles donc à rien, sinon à être instrumentalisées pour encore plus de violence, et à échelle plus vaste, quitte à risquer ensuite de provoquer la fin de l'Histoire humaine ?

Sans aller si loin, pourquoi, après avoir désigné à la vindicte populaire la population juive, fustige-t-on aujourd'hui les Musulmans, au risque de toutes les stigmatisations, de toutes les dérives, de tous les chaos, de toutes les exterminations à nouveau, bref de toutes les barbaries ? Lorsque David Pujadas distille l'islamophobie sur une chaîne publique en mettant dans la tête des télespectateurs, finalement, au risque des amalgames les plus douteux, que la Charia islamique "condamne à périr dans le feu les Non-Musulmans" (en omettant d'ailleurs de dire que dans le Talmud, les "goys - c'est-à-dire les non Juifs - sont des animaux à exterminer"), ne joue-t-il pas sciemment avec le feu, n'utilise-t-il pas scandaleusement l'argent des contribuables pour servir son clocher, des intérêts qui ne doivent pas être ceux du peuple français attaché à la paix et aux Droits de l'Homme ?  Ne pousse-t-il pas, ce qui est immensément grave, au choc de civilisations qui ne profitera qu'à une minorité de psychopathes cupides ?

Mais alors, la barbarie que l'on fustige à juste titre en portant sans cesse à la connaissance du grand public, à temps et même à contre-temps, l'histoire de la Shoah, est-elle destinée à se perpétuer sous des formes nouvelles, hier la guillotine aujourd'hui le suicide par désespoir en prison, hier l'extermination des Tsiganes et des Juifs, aujourd'hui celle des Musulmans ?

Alerte ! Les rappels de l'Histoire n'ont de sens que s'ils servent à prévenir les errements futurs, pas à être exploités, instrumentalisés pour des causes finalement éloignées du but proclamé ! On ne peut dans le même temps demander que cesse l'antisémitisme envers les Juifs, et propager quotidiennement l'antisémitisme envers les Arabes et maintenant, un racisme aussi odieux envers les citoyens Musulmans !

De même que nous devons exiger la reconnaissance et la réparation du préjudice subi par les citoyens juifs pendant la déportation, il est indispensable de fustiger l'islamophobie rampante des Pujadas ou des Perret, lourde de menaces futures, et même de réclamer sa juste pénalisation ! Il y va de la paix sociale, de l'entente entre les peuples, de la communion des civilisations, et surtout, de la paix, oui de la PAIX, ce Bien le plus précieux !

Une citoyenne, Lina, écrit ceci : "Une seule solution : pétition pour exiger que l' ismaphobie soit pénalisée, de la même manière que l' antisémistisme! Que les musulmans de France organisent une marche grandiose telle " Contre l' islamophobie, je marche!" (3)

Si nous tolérons le loup (Pujadas, et d'une certaine manière Perret...) dans la bergerie, si nous acceptons la barbarie du racisme anti-Juifs ou anti-Musulmans, nous mettons en péril la civilisation humaine. A l'heure des armes de destruction massive "usraéliennes" (des USA comme d'Israël), les confrontations peuvent se muer en apocalypses irréversibles.

Il est temps de s'en souvenir, et de prévenir le Mal absolu avant qu'il n'élimine l'humanité.

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

(1) : http://www.alterinfo.net/L-islamophobie-prend-une-ampleur-invraisemblable-en-France-Pierre-Perret-surfe-aussi-sur-la-vague-islamophobe_a51970.html?com#com_1691864

(2) Les Sémites sont un ensemble de peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques (..) arabes, hébraïques... (http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mites)

(3) http://www.alterinfo.net/L-islamophobie-prend-une-ampleur-invraisemblable-en-France-Pierre-Perret-surfe-aussi-sur-la-vague-islamophobe_a51970.html?com#com_1691864

 

apocalypse-F--j.jpg