17/02/2014

L'engagement politique aujourd'hui

 

COMITE VALMY

valmy-france.jpg

http://www.comite-valmy.org/

 

 

L'engagement politique aujourd'hui.

Il évolue avec la société !

L'adversaire prioritaire

est le Nouvel Ordre Mondial

Par eva R-sistons

 

Ayant soif de justice sociale, ma sensibilité est évidemment de gauche. Elle l'a toujours été, elle le sera toujours. Je suis passée du PSU au PS de...Chevènement (donc aile "CERES" la plus à gauche du Parti et en même temps, souverainiste, d'essence gaullienne). Je n'aurais jamais supporté l'idée d'être aux extrêmes... il me fallait une Gauche de Gouvernement pouvant faire évoluer la société. Tout en soutenant la tendance la plus sociale, la plus offensive....

 

 

Je suis toujours restée fidèle à cette ligne, après mon engagement sur Internet, voici plus de six ans. J'ai été contactée par Eric Fiorile le fondateur de Démosophie (1) pour représenter en France ce Mouvement international opposé au Nouvel Ordre Mondial, puis par le RIC (Rassemblement d'Initiative Citoyenne, pour la démocratie directe), puis par un militant de l'UPR pour agir au sein du Parti de François Asselineau (ce que j'ai failli faire, mais j'ai finalement préféré garder ma liberté d'expression), enfin par le délégué, à Marseille, de Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan, pour défendre les couleurs de ce Parti aux Elections Législatives.

 

 

Mon idéal reste le CNR, le Conseil National de la Résistance, époque où l'on vit le Général de Gaulle et les Communistes gouverner ensemble, les uns représentants le peuple et ses aspirations sociales, l'autre la France souveraine et respectée dans le monde. Bref, un rassemblement cher à mon coeur, puisque je suis une femme de consensus, de paix, conciliante avant tout. 

 

Mon itinéraire politique: Du CERES à l'UPR, en passant par Démosophie

 

 

Et aujourd'hui ? Oui, tout en restant fidèle à ma ligne souverainiste de Gauche, j'ai évolué, avec la société. Plus que jamais je crois que l'analyse d'Eric Fiorile (1) est juste. Notre démocratie est une imposture: Aucun Parti ne changera la société, UMP-PS-EELV-FN... sont finalement interchangeables (même si le FN est à part, avec des relents fascistes, et un racisme pernicieux), avec des variantes au moins de langage, de promesses. Le Front de Gauche sera paralysé par le contexte international, et l'UPR de François Asselineau risque de continuer à être censurée ou diffamée par le Système, hélas.

 

 

Et le Nouvel Ordre Mondial avance à pas de géants, avec en particulier les réformes de société et les guerres de contrôle des Etats. La mondialisation militaro-financière, comme l'UE, sont les tremplins de ce 4e Reich planétaire.

 

 

 

Finalement, pour moi l'étiquette politique n'a plus de sens. A l'heure où le Nouvel Ordre Mondial enserre de plus en plus la planète, la seule position qui vaille est : Sommes-nous pour, contre, ou indifférents face au NWO ?

 

 

 

Le NWO sacrifie les intérêts des peuples (sociaux, services publics, Droit du Travail, emplois, libertés..). Il pousse aussi au melting-pot (afin de dissoudre l'identité des Nations pour imposer plus aisément la dictature des Anglo-Saxons et des Israéliens, si vous préférez d'USraël, ou encore des Judéo-Protestants) et au genre unique (à travers les réformes de société : Mariage pour Tous - en réalité bientôt pour personne -, ensuite PMA, GPA, le Gender à l'école dès le plus jeune âge puis partout, donc au final la fin de la procréation naturelle, de la famille, des couples..). Tout cela est inacceptable, évidemment. Nous avons aussi le devoir de songer aux générations futures !

 

 

Donc, moi qui aurais accueilli toute la misère du monde en France, si je le pouvais, bref toute la diversité, j'ai durci ma position: Non au melting-pot à outrance tuant l'identité des Nations, Non aux réformes de société sapant les fondements de la vie humaine et l'équilibre mental de nos enfants.

 

 

Et sur un autre plan, j'ai aussi changé. J'ai toujours voulu un pays indépendant, maître de son destin, de sa politique intérieure et extérieure, tout en n'étant ni patriote ni nationaliste (ce qui est synonyme, d'une certaine façon, d'intolérance, de repli sur soi, de rejet des autres).

 

 

Face à la menace de la dictature du Nouvel Ordre Mondial totalitaire, broyeur de Nations, il me semble aujourd'hui que la priorité est de protéger l'identité de son pays afin qu'elle ne soit pas diluée dans un ensemble modelé par une idéologie unique, USraélienne et d'essence "satanique" (imposant en particulier une religion unique, perverse etc). Bref, aujourd'hui je ne vois pas comment éviter d'être patriote (2) avant tout, si l'on aime son pays et que l'on souhaite en préserver les caractéristiques, les valeurs, les traditions propres, etc.

 

 

Face à la menace du Nouvel Ordre Mondial, la priorité est de le combattre. Et donc, d'abord, de tout faire pour préserver son pays de ce 4e Reich qui ne dit pas son nom.

 

 

eva R-sistons

 

 

(1) http://fr.scribd.com/doc/76458714/La-demosophie,  La démosophie - Scribd

(2) Ne pas confondre patriotisme, amour légitime de son pays, avec un nationalisme intolérant, intransigeant, haineux, raciste, belliqueux.

 

.

26/02/2012

Il n'y a plus de communistes, M. Hollande ?


Brillante intervention de Jean-Pierre BRARD... par JPBrard

 

 

 

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2010/09/Jean-Pierre-Brard.jpg

 

Courriel reçu d'un Lecteur :

 

Chère Madame,

Ci-dessous la lettre que je viens d'adresser

à monsieur le Député, Jean-Pierre Brard.

Je vous en souhaite une bonne réception.

Bien à vous,

Jean-Charles

 

Monsieur le Député,
>
> J'ai écouté avec une attention toute particulière votre intervention à la tribune de l'Assemblée Nationale.
>
> Je peux vous dire que vous avez fait bien plus "qu'essayer de faire résonner mes interrogations et mon indignation"; vous avez su avec maîtrise et un sens de la haute responsabilité républicaine, rappeler les principes inaliénables de la souveraineté populaire.
>
> Vous avez su dénoncer l'honteux détricotage depuis 1945 du Conseil National de la Résistance (CNR) qui fonde aujourd'hui encore, notre modèle social.
>
> J'ai vu la gène et l'embarras sur le visage du ministre chargé des affaires européennes quant à la question de l'article 136 du TFUE, de sa légalité ou non.
>
> J'ai entendu la mise en garde à l'adresse du gouvernement par ce rappel de Saint Simon : "des obscurités de la politique naissent les troubles de l'ordre social ".
>
> J'ai enfin apprécié la citation de Saint Just qui a sans nul doute raisonné bien au-delà de l'hémicycle de l'Assemblée Nationale...
>
> Alors oui monsieur le Député, vous avez brillamment exprimé mon indignation et rappelé solennellement au coeur de cet hémicycle que "l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements" (...), que cette ignorance, cet oubli ou ce mépris à l'égard des citoyens en foulant au pied le principe de la souveraineté populaire, ne peuvent constituer une forme de gouvernement.
>
> Enfin, pour clore ce chapitre et afin d'asséner le coup de grâce à ce mécanisme européen de stabilité (MES) illégitime pour être un véritable clone du FMI et assurément vecteur de troubles graves à la paix publique, entamez une procédure d'inconstitutionalité conformément aux principes de la souveraineté tels que "définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946 (.). "
>
> Je salue ici l'homme de conviction que vous êtes pour avoir fait honneur à la patrie des droits de l'homme.
>
> L'esprit des lumières par votre intervention a retenti, faisant ainsi renaître pour le citoyen l'espoir d'une république ouverte sur un horizon vraiment libre, égalitaire et fraternel.
>
> Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l'assurance de ma très haute considération.
>
> Jean-Charles Boisvert

 

J.P. Brard est  l'un de mes Elus préférés, avec  le député européen Patrick le Hyaric. Ils sont tous deux communistes. Qui a dit qu'il n'y avait plus de communistes ? On les entend bien, pourtant ! Ce sont d'ailleurs les plus sincères, les plus impliqués, non ? Eva R-sistons


NB : François Hollande a osé dire qu'il n'y avait plus de communistes !


Post complet ici :

MES: En 2 vidéos (Dupont-Aignan, Brard) comprendre la trahison des Elus

.