27/04/2015

Eldorados et mirages (Chantal Dupille dite eva R-sistons)

Paru sur mon blog chantal dupille

(pseudo eva R-sistons)

http://chantal-dupille.eklablog.com/eldorados-et-mirages-...

A mes Lecteurs et à mes Lectrices :

Je viens de quitter la France

et de m'installer dans un pays hispanique

 

Eldorados et mirages (Chantal Dupille)

Eldorados et mirages

Par Chantal Dupille (eva R-sistons)

 

Tous en quête du meilleur des mondes ! Ou du moins d'une vie meilleure...

Sur ma route, un Africain. Marié, père de famille et désespérément séparé d'elle, encore sans papiers. Qualités humaines et professionnelles, une vraie perle. Inutilisée, pourtant ! Il a cru trouver un monde meilleur, il a pris tous les risques, il a tout quitté, et finalement... le désert. L'Eldorado espéré, c'était un mirage !

Maman, qui avait un palefrenier noir, m'avait dit un jour : "Les Noirs ont la peau noire, mais ils ont le coeur plus blanc que bien des Blancs". Avec ça, un enfant ne peut devenir raciste ! Et toute petite, je savais déjà que c'était le coeur qui comptait... 

Mais d'autres sont racistes. Et Merlin l'enchanteur, proposant du rêve à ceux qui veulent un avenir meilleur !

Sarkozy pouvait tout, les Français l'ont chassé. Hollande a promis le changement, les Français n'en veulent plus. Valls montre ses muscles, mais il fait peur, évidemment. Les Français floués se cherchent un nouveau sauveur, une nouvelle espérance. En Espagne, il y a Podemos. Eux ont trouvé une avocate, plaidant habilement pour la démondialisation. Avec des accents généreux ! Les pauvres seront débarrassés de la mondialisation injuste, de l'Europe financière, de l'insécurité.... Mais la brillante avocate, fille de milliardaire, se fiche des floués, des jeunes sans avenir, des retraités, des petits, des tous petits, surtout... Elle pense seulement au pouvoir et en réalité sa démondialisation n'est pas économique ou sociale, mais un monde d'où seront exclus les Noirs, les Arabes, les Roms... Bref, suprématie de la race blanche, comme hier Hitler voulait des blonds ou aujourd'hui les sionistes fanatiques veulent un univers débarrassé des goïm ! (1). La hiérarchie des races, au bout du vote, est-ce cela qui rendra leur dignité aux déçus de la Droite, de la Gauche, du Nouvel Ordre Mondial d'abord préparé par Bruxelles ? Non, et l'Eldorado promis n'est qu'un mirage menant à la guerre civile, pas à la justice sociale.

L'Africain désenchanté, le Français désenchanté.

Les mirages ont la vie dure...

Chantal Dupille (pseudo eva R-sistons)

 

(1)

« Les Goïm sont nés seulement pour nous servir. Sans cela ...

 

Commentaire :

1
jean 
Samedi 25 Avril à 14:23   Supprimer le commentaire

De la nécessité du détachement

 

Comment ne pas être choqué par la dérive du genre humain? Entre désespoir et consumérisme étourdissant il y a probablement une autre voie, mais je la cherche encore... Et pourtant le désespoir n'est pas loin lorsqu’on voit: ces femmes, ces hommes, ces enfants, périr en mer; ces parias dans le monde entier qui cherchent seulement à respirer, manger, boire et dormir en paix. Comment ne pas se révolter devant ces nantis dans les quartiers bourgeois de toutes les villes du monde qui dansent sur les restes de l'humanité, qui boivent à la santé des exploités, et qui en plus ont l'incorrection de donner des leçons. Ils savent tout ceux-là: les religions ou les philosophies à adopter ou à rejeter, les vêtements à porter, les crèmes de beauté à utiliser, les plages où aller se faire dorer. Je suis si démuni devant les comportements égoïstes de ces parvenus que je n'ai même plus la force de me révolter. Alors il ne me reste que le détachement, le silence, la grandeur et la beauté de la vie, les petits matins lumineux, les nuits étoilées. Et si un enfant par son sourire m'interpelle, alors je tente de lui donner le meilleur de mon regard pour lui faire entrevoir tous les rêves de l'univers dont je suis porteur. 

 

Je ne suis qu'un nuage de particules, partie intégrante de l'univers, et je ne peux rien pour tous ceux qui n'ont qu'une vision étriquée de leur petit corps matériel. Ils finiront par comprendre l'impermanence dans laquelle nous vivons, j'aurai alors migré moi aussi vers d'autres espaces-temps...

 

Merci Chantal pour votre vision du monde et le partage que vous en faites.

 

réponse de chantal dupille

Bonjour Jean

je suis honorée, et reconnaissante, d'avoir un Lecteur comme vous - ou AHURA. Nous portons le même regard sur le monde, désenchanté face à tant de souffrances, tant d'erreurs, tant d'égoïsmes, tant d'insensibilité, tant d'inhumanité, tant de barbaries,  tant de folies... Et l'Occident conduit le monde à sa perte ! Je l'ai fui dans un coin reculé, anachronique, où je suis la seule à avoir Internet et où les moutons paissent tranquillement à côté de mon logement. Le soir, les villageois sortent leur chaise et papotent entre voisins. Une vie simple, paisible, proche d'une nature préservée... Un quotidien qui réconcilie avec l'humain, la tendresse, simplement.

Ce soir, un père faisait l'école à ses deux gamins avec une craie, sur le mur d'un hangar. C'était beau à voir !

Peut-on encore arrêter la machine infernale ? On fait ce qu'on peut, par amour de l'autre, de tous les autres, des souffrants, surtout, et de toutes origines... Savourer l'instant présent, partager, aimer, sourire, quoi d'autre ? C'est déjà beaucoup, non ? Alors, continuons... fraternellement !

Bien amicalement, chantal