04/11/2014

Gaza, un génocide qui ne dit pas son nom

 

Malformations de Palestiniens

suite aux bombardements

 

palestiniens-TB-pic.php-copie-1.jpg

 

Un génocide qui ne dit pas son nom

Par chantal dupille (eva R-sistons)

 

Bonjour

 

Vous me connaissez, je suis une humaniste avant tout attachée à la paix, à la communion des individus, à la justice, à la solidarité et à la fraternité universelles. Et pour moi TOUTE vie assassinée, ou meurtrie, est un scandale.

 

 

Des citoyens juifs demandent à ce que la Shoah soit considérée pendant au moins mille ans comme l'événement le plus important de l'histoire de l'humanité. Certains d'entre eux ont vécu l'enfer des camps de concentration, et pourtant c'est Israël qui tolère et pire encore, programme l'horreur chez ses voisins palestiniens pourtant innocents de la Shoah. Comment est-il possible que des personnes qui ont connu tant de souffrances, puissent en infliger à leur tour, surtout à des innocents ? Il y a des moments où on ne comprend pas... Et pourtant, il faut se rendre à l'évidence : Ce sont bien des descendants de victimes de la Shoah qui sont la source de tant de malheurs en Cisjordanie et surtout à Gaza !

 

 

Pour moi, toute vie est sacrée. Alors bien plus de deux mille morts, c'est insupportable. Mais il y a pire, et de cela, personne ne parle : Les blessés se comptent par milliers, dans leur chair ou dans leur coeur, les enfants naissent et vivent constamment avec la peur, les jeunes ne connaissent que le désespoir, et surtout, surtout... quel scandale ! Il naît de plus en plus de malformés, et les maladies incurables se multiplient

 

 

Nous savons tous que les Palestiniens sont victimes d'une punition collective, qu'ils sont ensemble enfermés dans la plus grande prison du monde, à ciel ouvert, qu'ils ne peuvent ni entrer ni sortir ni pêcher vraiment ni commercer ni même manger à leur faim ou se soigner convenablement... Toutes les infrastructures sont méthodiquement, sadiquement, détruites, et les cultures sont saccagées ou volées, l'eau est de moins en moins potable - elle est d'ailleurs monopolisée par Israël, qui en retour déverse abondamment ses eaux usées en terre palestinienne. 

 

 

Un tiers des Gazaouis, désormais, est privé de logement, de toit, et l'aumône versée - par ceux qui ont mauvaise conscience - pour reconstruire, est gelée par Israël et reversée au compte-goutte en attendant la prochaine destruction toujours pire que la précédente. Tout cela signe la mort d'un peuple - et scandale suprême, d'un peuple innocent, bouc-émissaire !  C'est une extermination qui ne dit pas son nom. Et le monde ferme les yeux ? Et même les frères arabes s'en lavent les mains ? C'est insensé !

 

 

Car - et c'est là que je veux en venir - la mort de tous les Palestiniens est programmée. Songeons à Gaza, minuscule territoire où s'entassent deux millions d'individus contraints malgré eux (vu l'exiguité) à être des boucliers humains : Ce petit bout de terre toujours plus laminé, écorché, blessé, amputé, reçoit périodiquement des tonnes de bombes ! DES TONNES DE BOMBES ! Avec à la clé toutes sortes de maladies, d'handicaps, de cancers, de leucémies... et la naissance d'enfants malformés, non viables ! Bref, c'est un génocide sournois mais bien réel. Autrement dit, à terme les Palestiniens sont condamnés, TOUT un peuple est appelé à disparaître après avoir vécu, au quotidien, un enfer unique dans l'Histoire !


 

Nos belles démocraties se vantent d'être des parangons de vertu, et elles ferment les yeux sur le plus grand scandale : Tout un peuple condamné à mort après avoir vécu quotidiennement l'horreur absolue, parce qu'il dérange ceux qui ont une soif messianique d'espace, et parce qu'il y a, offshore, du gaz juteux à exploiter ! 

 

 

J'avais un jour suggéré une action, une résistance non-violente sans précédent dans l'histoire de l'humanité, à l'image de l'enfer fou vécu : Que tous les Palestiniens osent entamer une grève générale de la faim pour signifier au monde indifférent qu'ils existent, qu'ils ont droit de vivre comme tous ! Que faut-il faire pour REMUER LES CONSCIENCES ? 

 

 

Alors peut-être le monde se décidera-t-il enfin à empêcher l'intolérable en marche...

 

 

Nous avons TOUS le devoir d'assistance à peuple en danger !

 

 

Chantal Dupille dite eva R-sistons

 

 

Tweet de  

J'ai vu des colons arroser avec leurs excréments tout droit éjectés des fosses septiques des palestiniens trop près du MUR DE LA HONTE

 

 

 

JPEG - 51.9 ko
Des Palestiniens ont dû s’abriter sous tente devant leurs appartements, détruits par l’offensive israélienne à Beit Lahiya le 11 août 2014 - Photo : Reuters/Suhaib Salem

01:48 Écrit par Eva R-sistons dans Résister | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaza, palestine, génocide, résister, cancer, malformations |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.