15/04/2014

L'Histoire revisitée par le Nouvel Ordre Mondial

 

 

DeGaulle-imperialisme-US.jpg

 

L'Histoire revisitée par le Nouvel Ordre Mondial

par eva R-sistons (Chantal Dupille)

   

Le Nouvel Ordre Mondial americano-sioniste avance sans bruit, mais très vite. Dans tous les domaines. Et pour gagner du terrain, il doit convaincre dès le plus jeune âge. Ainsi, les enfants du futur devront apprendre à lire, à compter, à se demander s'ils sont nés garçon ou fille, et connaître du passé de la France ce qui ne les conduira surtout pas à réfléchir et à se révolter.

    On sait que le cinéma surtout hollywoodien modèle les esprits, mais on sait moins que les manuels scolaires doivent conditionner. Et comme le Nouvel Ordre Mondial n'aime pas les pages glorieuses de la France exaltant la grandeur du pays, ses traditions, ou ses révolutions, l'Histoire sera non plus chronologique, mais thématique. Adieu donc Jeanne d'Arc libérant la France des Anglais, ou De Gaulle prêchant pour une France souveraine, indépendante, pro Russe, pro Chinoise, pro Arabe, méfiante envers les Américains, les Anglais, les Juifs "dominateurs et fiers". Il ne faut surtout pas que nos chérubins soient subjugués par la Révolution Française, la Commune, Jaurès, De Gaulle, etc. A la place, on leur vantera les bienfaits de l'Europe de la paix, de l'union des peuples, de l'ouverture des frontières, des Marchés procurant emploi, croissance, prospérité et autres balivernes. Et bien sûr, on leur apprendra que le moment le plus important de l'histoire de l'humanité, est la Shoah. Bref, au lieu de découvrir l'Histoire de leur pays, les enfants auront une tête dûment conditionnée pour accepter la Pensée Unique relayée à la télévision, dans la Presse, au cinéma, ou via le futur Télé-Enseignement.

   Cette histoire-là, on va l'accepter ? Non, on fera des histoires, on réclamera le retour à un apprentissage sérieux, honnête, chronologique.

   Savoir ce qui se trame, c'est déjà dire non !

   Eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

Les commentaires sont fermés.