16/03/2014

Résister ! Résistons à l'intolérable... Plus que jamais !

 

resister-doit-toujours-se-conjuguer-au-present-Lucie-Aubrac.jpg

 

" Il y a 70 ans était signé le programme du Conseil National de la Résistance appelé « Les Jours Heureux ». A la libération la deuxième partie de ce programme fut appliquée et donna naissance au modèle social français. Cette Révolution sociale nous la devons aux hommes courageux, qui au péril de leur vie, dans la période la plus sombre de notre histoire, ont combattu l’ignoble et ont rendu possible la formidable utopie des « Jours Heureux ». Cette belle histoire n’a jamais été racontée et il est important de la faire connaitre surtout aux jeunes générations. Le film éponyme de Gilles Perret est un excellent vecteur pédagogique.

 

Pour célébrer le 70° anniversaire l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » animait le débat après la projection à Montauroux le vendredi 14 mars 2014. (Voir PJ).

 

Le 15 mars 2014 est donc une date importante et il appartient à chacun de nous de faire un petit effort pour faire revivre ce moment déterminant de notre patrimoine commun. A l’heure où les conquis de la Libération sont un à un remis en cause, il est important d’appliquer les recommandations de feu Stéphane Hessel : « Résister c’est créer, créer c’est Résister ».  L’objectif des maîtres du monde est parfaitement clair, Denis Kessler l’a parfaitement résumé dans cette déclaration au journal « Challenge » du 4 octobre 2007 en disant : « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ». (..) " Lucien Pons

 

.

http://www.youtube.com/watch?v=E4uLCGrBNT8

Comité pour une Nouvelle Résistance

 

Résister...

Résistons à l'intolérable !

Plus que jamais..

Par eva R-sistons

 

Résister !

 

Il n'y a pas de plus beau mot, pour moi ! Car c'est celui d'un homme ou d'une femme debout. Debout, oui pleinement debout, avec dans le coeur la rage de se battre pour la liberté, la vérité, la justice, la paix, la fraternité entre tous les humains ! Un engagement qui ne permettra jamais de pactiser avec le moindre mensonge ou avec la moindre injustice. Et quand un frère ou une soeur souffre, quelle que soit la couleur de sa peau ou de sa religion, quand un camarade est bafoué dans sa dignité, quelle que soit sa cause, alors oui levons-nous ardemment ! Contre tous les oppresseurs, contre tous les racistes, contre tous les tyrans, contre tous les dictateurs, contre tous les profiteurs, contre tous les va-t-en guerres ! Il n'y a qu'une seule race, humaine. Si tous les individus se donnaient la main contre leurs bourreaux, comme ils seraient forts - invincibles ! Seules notre passivité, notre faiblesse, notre désunion leur permettent d'être si puissants et dévastateurs.

 

Et à l'heure de la résurgence de tous les fascismes, de toutes les pestes brunes, de tous les totalitarismes, de toutes les intolérances, de toutes les haines... il est plus que jamais nécessaire de se lever; Nous le devons à nos ancêtres qui ont versé leur sang pour la liberté, nous le devons à nos enfants (pour qu'ils vivent sinon mieux que nous, au moins pas plus mal), nous le devons en fraternité avec les peuples du monde entier ! Nous le devons aussi à notre conscience...

 

valmy-france.jpg

 

Lorsque l'on voit la tyrannie s'étendre, cyniquement parée des plus nobles vertus, lorsque l'on voit grandir le spectre de toutes les injustices, de tous les égoïsmes, de toutes les guerres (de plus en plus meurtrières), de toutes les fausses révolutions, et surtout du Nouvel Ordre Mondial qui ose même plaider dès l'école pour que nous ne soyons plus un homme ou une femme, mais un genre neutre à abêtir et à soumettre, alors oui nous DEVONS nous lever pour dénoncer l'intolérable et travailler au bien commun, au bonheur de tous. C'est un devoir impérieux, le devoir de chacun, sans frontières et concommittant. Nous avons tous nos capacités propres, mettons-les en commun et avançons, toujours épris de l'espérance d'un avenir meilleur. Comme le rappelle Lucie Aubrac, le verbe résister se conjugue au présent ! 

 

Quelle intuition j'ai eue en appelant mon premier blog "R-sistons à l'intolérable" ! Deux mots qui doivent nous unir : Militer ensemble, refuser l'intolérable qu'on nous impose chaque jour un peu plus et si sournoisement. Alors que l'on va bientôt commémorer la Révolution des Oeillets menée par les Généraux Portugais unis à leur peuple, tournons-nous vers ceux dont la vocation est d'être prêts à donner leur vie pour leur pays, vers les militaires comme hier au Portugal. Demandons-leur de se joindre à nous pour que quelques grosses familles n'imposent pas leurs délires à l'humanité entière. Personne ne peut rien contre tout un peuple uni. Ne laissons personne nous diviser et nous effrayer !

 

Portugal.  

Permalien de l'image intégrée

 

Ensemble, frères et soeurs, faisons barrage au monde insensé qu'ils veulent nous imposer, sans patrie, sans Etat, sans départements, sans villages, sans paysans, sans ouvriers, sans dignité, sans liberté, sans fraternité, sans idéal... et même sans hommes et sans femmes !

 

En avant, tous ensemble, pour une nouvelle résistance qui renverse tous les obstacles !

 

Chantal Dupille (pseudo eva R-sistons)

 

TAGS : résister, Lucie ubrac, Révolution des Oeillets, Portugal, Nouvel Ordre Mondial, Militaires, Généraux, Armée

 

Hommage à http://lucien-pons.over-blog.com/

 

 

et au Comité Valmy,

mes deux sites préférés

 

Valmy-panoramique.jpg

http://www.comite-valmy.org/

 

 

Les commentaires sont fermés.