17/02/2014

Dieudonné et la République française

quenelle-du-juif-benajam.jpg

 

L'affaire Dieudonné,

ou la nécessaire défense de la liberté

Par eva R-sistons

 

 

 

Et l'affaire Dieudonné éclata...

 

Depuis des années, l'humoriste à l'esprit bien français, narquois, rebelle, narguait l'Establishment, le défiait. Frondeur avant tout. Antisémite ? Je ne le crois pas. C'est un provocateur qui, harcelé par le Système, et surtout par le Lobby qui prétend ne pas exister, en vint à grossir le trait, à "durcir" sa position. Au point parfois, de lâcher des paroles outrancières et inappropriées... surtout dans le contexte communautariste actuel, particulièrement intolérant. Mais en même temps, la colère du pays avait besoin de soupape: Dieudonné la lui fournit. A la marge....

 

Et l'affaire Valls arriva...

  

Celui qui se dit "éternellement lié à Israël, quand même !", et surtout préoccupé de plaire à ceux qui dans notre pays aujourd'hui, font et défont les Rois, ou plutôt les Elus, Manuel Valls donc, décida de réagir. De manière caricaturale, en attaquant tous azimuts l'humoriste, son travail, ses finances, sa famille (menacée), en lâchant ses sbires (la LDJ entre autres)... Résultat, la notoriété de Dieudonné loin de rester à la marge, dépassa le cadre de la France. Et devint mondiale ! Patatra, une boulette de plus à l'actif de notre grand communiquant, également Ministre de l'Intérieur.

 

Depuis des années, notre talentueux humoriste se moquait de l'Establishment. Puis il ouvrir son théâtre aux enfants du Juge Roche assassiné. En popularisant la question de la pédo-criminalité que les Dirigeants cherchent à étouffer, et pour cause. Et en faisant une gigantesque quenelle au Système...

 

C'en était trop. La quenelle occasionna une chasse aux sorcières sans précédent (sinon du temps de McCarthy aux Etats-Unis, de sinistre mémoire), sous prétexte d'"antisémitisme". Car la Police de la Pensée "crifienne", veille.

 

Et voici que tous les dissidents, anti Mariage pour Tous, anti Hollande, anti Système etc, etc, se retrouvèrent mis dans le même sac : Fachos, néo-nazis, antisémites, négationnistes (excusez du peu !), ou au moins, "réacs", intégristes, extrémistes...

  

Honte à cette nouvelle France de l'intolérance, des amalgames, de la diffamation, de la délation ! Adieu les Droits humains, la Liberté !

  

Or, lorsqu'on est un intellectuel, un artiste, un auteur, un chercheur, un historien, etc, on doit d'abord être attaché à la liberté, à la libre pensée, à la libre opinion, à la libre expression.... 

 

Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'un intellectuel ? Sinon celui qui remet en cause l'"Ordre" établi, la "Pensée Unique". Avec gourmandise... Qu'est-ce qu'un humoriste ? C'est celui qui fait rire de tout, en grossissant le trait pour passer la rampe. C'est aussi simple que cela !

  

Veut-on assassiner les intellectuels, les artistes, les chercheurs, les humoristes, l'esprit frondeur français, la liberté... la République française, la France ? On ne s'y prendrait pas autrement.

 

Le premier devoir de tout intellectuel digne de ce nom, est de défendre la liberté menacée, de dénoncer toutes les atteintes à la liberté de penser, d'opinion ou d'expression.

 

Ceux qui menacent la République française, et donc la France, ce ne sont pas les Dieudonné ou les eva R-sistons, mais les communautaristes, les fanatiques, les intolérants....

 

Alors, vive la Liberté !

 

Eva R-sistons

 

 

quenelle-et-intolerance-anti-republicaine.jpg

19:31 Écrit par Eva R-sistons dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dieudonné, liberté, république, intellectuels, france |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.