26/01/2010

Lettre ouverte d'un médecin à Nicolas Sarkozy (et à la Justice)

meddecin-dessin.jpg


Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

 

Souffrez mon diagnostic, celui d’un médecin du travail débordé par les conséquences de la politique que vous incarnez, d’un médecin expérimenté qui affirme que le monde judiciaire est le plus border-line qu’il a observé, bien plus nocif qu’un virus de maladie bénigne

par le Docteur Pascal Dazin

 Docteur Pascal Dazin Médecin du travail Président de l’ »Alphabet du Respect des Enfants », La Hulotte 22940 PLAINTEL

3 janvier 2010


Monsieur Nicolas Sarkozy

Chef de l’identité française

Monsieur le chef de l’Etat français

Je vous fais une lettre que vous lirez peut-être, mais que je vous soupçonne de ne pouvoir ni comprendre ni admettre.

Je vous la fais un jour avant le cinquantième anniversaire de la mort d’Albert Camus, celui qui écrivit "je déteste moins la violence que les institutions violentes", et qu’il serait donc insensé qu’il soit "panthéonisé" sous votre autorité.

Je viens d’apprendre que vous souhaitez que j’entre en guerre contre la gripette à la mode.

Je n’ai pas le temps.

J’ai vu mourir des hommes, des femmes et des enfants, vous en ai informé sans suite, et pour des raisons bien plus graves qu’une épidémie virale.

Je ne suis pas sur terre pour vendre des vaccins contre une maladie très bénigne sauf accident rarissime, et du tamiflu, médicament dont je me demande pourquoi il serait remboursé par la sécurité sociale, puisque tant d’autres médicaments sont critiqués, à juste titre, pour la relativité de leur efficacité.

Trente personnes succombent chaque jour en France, par suicide, et dans une proportion trop importante par suite de violences institutionnelles, judiciaires, policières. Cela fait quarante années que la montée en puissance des violences institutionnelles est banalisée par les profiteurs professionnels se posant en responsables politiques.

Des centaines de gens commettent des centaines de meurtres chaque année par suite de cette même violence d’état, symbolisée par l’ajustice familiale. On les dit « forcenés » ou « malades ».

J’ai vu souffrir des femmes et des hommes au travail, et surtout au chômage, amputés de leur identité professionnelle. Ce qu’ils deviennent après exclusion regarde les pyschiatres libéraux, mais pas les hommes et femmes politiques…

Je connais des gens victimes de maladies très graves qui auraient pu être mieux prévenues si la politique sociale française était digne de nos idéaux républicains. J’en ai vu également partir prématurément des centaines, qui pourraient être encore de ce monde ou être disparus de mort naturelle si les services publics, neutres et bienveillants, étaient encore valorisés au détriment des intérêts financiers des profiteurs libéraux psycho-judiciaires du « suffering business ».

Le matraquage organisé en France sous votre autorité abusive contre la gripette est indécent. Il résume le tirage politicien contemporain vers le bas.

Certes, chaque maladie virale contagieuse entraîne des situations médicales tragiques. Mais nous mourrons plus de tétanos que de gripette, et personne ne valorise dans les rangs politiciens de tout bord le vaccin antitétanique, absolument efficace.

Si vos armées politiciennes étaient dignes de confiance, elles s’investiraient contre le SIDA en parlant plus de préservatifs que de masques, et sauveraient ainsi bien plus de vies.

Le paludisme tue cent mille fois plus que la gripette. Vos armées de ministres sont donc des combattants de la dix huitième heure (l’identité française ne consiste donc plus à se préoccuper de nos frères étrangers dans la misère ? Les droits de l’Homme seraient-ils plus profitables dans les cabinets d’avocats que chez nos frères humains ?)

En France, le suicide (ou le meurtre) au sortir d’un tribunal, d’un contrôle de police, d’une discrimination normalisée, d’un rejet administratif, tue mille fois plus que la gripette. Reconnu « grande cause nationale » depuis plus de dix ans, ce fléau est méprisé, lequel est pourtant bien plus tragique que les conséquences de la grippe A, moins sérieuse que la grippe saisonnière, qui ne mobilise apparemment pas votre ministre de la santé.

Le tabac, l’alcool, et les drogues douces ou dures, tuent mille fois plus que la gripette. Vous mobilisez les médecins des armées et demandez de vacciner plus pour paraître plus ? Souffrez alors mon diagnostic, celui d’un médecin du travail débordé par les conséquences de la politique que vous incarnez, d’un médecin expérimenté qui affirme que le monde judiciaire est le plus border-line qu’il a observé, bien plus nocif qu’un virus de maladie bénigne : vous vous comportez typiquement comme un Maître, un chef d’état en dérive judiciaire, et non plus comme un Président de la République.

Attendant bien sûr votre réaction citoyenne, je vous prie d’agréer, Monsieur le Chef d’Etat, mes salutations civilisées et résistantes.

Docteur Pascal Dazin

(article paru sur le blog du journal Ouest-France)



D'un autre médecin, lire :



 


Médecin de campagne et de famille:
"J'ai écrit un livre "journal d'un médecin généraliste" aux éditions du cherche-midi où je dénonce au quotidien le "tout médicament" et je détaille certaines méthodes des délégués médicaux pour vendre plus leur soupe"
http://madamemedecine.blogspot.com/

Commentaires

Cet Homme, merci qu'il ait pu être médecin, est un grand humaniste, la plus belle valeur qui soit. Une de mes soeurs a mis fin à ses jours, je suis toute ma vie sur la corde, la Société régie par les politiques fabrique les délinquants, les miséreux.A hurler de douleur! MERCI et avec Vous.

Écrit par : cattellat | 28/01/2010

Répondre à ce commentaire

très juste Hé oui cher(e) Cat, les politiques fabriquent misère et délinquance; je sors bientôt un article explosif sur la guerre mondiale en préparation (blog http://r-sistons.over-blog.com)

je fais ma part (sur r-sistons): j'informe

cordialement eva

Écrit par : eva r-sistons | 28/01/2010

Répondre à ce commentaire

Vivant hors de France, je peux vous dire que notre président est vu comme un phénomène ! Entre Carla Brunie, son tempérament légèrement impulsif et son "omniprésence" il amuse beaucoup. Le niveau de la France ne vole pas haut, tout comme pour son compatriote Berlusconi ( Souvent ils vont de paire dans les commentaires ). Je n'ai rien contre notre cher président, je ne fais que constater. Par ailleurs, il a un petit air de Louis de Funès avec toutes ses mimiques vous ne trouvez pas ? Mais c'est un habitué, avec tous ses excès de médiatisation notre président en fait du cinéma.

Écrit par : Jeux | 20/09/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jeux,

la France vole bas avec le nain. Encore ce jour, j'ai vu une image de lui parlant en aparté avec la main cachant sa bouche, des ragots, quoi... Horreur !

Écrit par : eva R-sistons | 05/10/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai pu constaté autant qu'étudiant nord africain en franque, l'état psychique névrotique des immigrés et étudiants nord africains. j'ai vu des doctorants qui passent plus de 4 ans dans des boulots minables et dégradant et avec le racisme qui sape leur équilibre psychique, ils sont devenus des névrotique et j'ai vu même certains étudiant qui font des hallucination et développent une impulsivité , bref ce que j'appelle le Syndrome Nord Africain ou le Syndrome des étrangers d'une manière générale. d'en haut le pouvoir avec ces lois discriminatoires et d'en bas le citoyen moyen raciste viennent achèvent complètement et parfaitement ces jeunes cadres. Le poids est lourds sur ces gens là et les conséquence sont dramatiques. des étudiants nord africain assimilés au jeunes de banlieue , des jeunes médecins africains assimilés à des voyous et des avocats à des voleur..etc. La France perd sa réputation et je le confirme: j'ai entendu des diplômés nord africains dire nous somme devenus racistes une fois en France ( contre racisme) , d'autres contre tout ce qui est français et pire si nous aurons affaire à des français hors métropole, ça va faire mal ! En Algérie, J'ai vu un responsable ( un ex-étudiant en France ) refuser d'octroyer aucun projet à une société si elle est française ! Voilà un constat alarment et un témoignage authentique.

Écrit par : kamelDZ | 12/11/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai pu constaté autant que ex-étudiant nord africain en France, l'état psychique névrotique des immigrés et des étudiants nord africains. j'ai vu des doctorants qui passent plus de 4 ans dans des boulots minables et dégradants et avec le racisme qui sape leur équilibre psychique, ils sont devenus des névrotique en plus j'ai vu même certains étudiants faisant des hallucinations et développant une impulsivité , bref c'est ce que j'appelle le Syndrome Nord Africain ou le Syndrome de l'exilé d'une manière générale. d'en haut le pouvoir avec ces lois discriminatoires et d'en bas le citoyen moyen raciste viennent achèvent complètement et parfaitement ces jeunes cadres. Le poids est lourds pour ces gens là et les conséquence sont dramatiques. des étudiants nord africains assimilés aux jeunes de banlieue , des jeunes médecins africains assimilés à des voyous et des avocats à des voleurs..etc. La France perd sa réputation et je le confirme: j'ai entendu des diplômés nord africains dire nous sommes devenus racistes une fois en France ( contre racisme) , d'autres contre tout ce qui est français et pire "si nous aurons affaire à des français hors métropole, ça va faire mal" ajoutent-ils ! En Algérie, J'ai vu un responsable ( un ex-étudiant en France ) refuser d'attribuer des marchés aux seules sociétés françaises ! Voilà un constat authentique et un témoignage alarment...

Écrit par : kamelDZ | 12/11/2010

Répondre à ce commentaire

D'abord, je réponds à Yves.

Au fait : Qui a décrété que les commentaires sont fermés ? Pas moi. Pourquoi cet hébergeur les ferme-t-il ??? Insensé..

Donc, Yves, dans la vie courante je suis douce et tendre, passionnée certes, mais très douce. Et j'ai très bon caractère, trop bon caractère. Les blogs ? La soupape, l'exutoire face à toutes ces injustices. Ecrire libère !

La solution ? Vivre à la campagne, cultiver sa terre, être solidaire des autres

cordialement eva

Écrit par : eva R-sistons | 13/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Kamel, et merci.
J'ai publié ton commentaire sur mes blogs R-sistons et sur sos-crise, article sur Gauche= Droite, parti socialiste parti sioniste, 12 11 10. Cordialement eva

Écrit par : eva R-sistons | 13/11/2010

Répondre à ce commentaire

j'arrive pas à trouver ces articles.

Écrit par : kamelDZ | 13/11/2010

Répondre à ce commentaire

Voilà,

5 12 /11 /2010 14:58
Parti socialiste, ou parti sioniste ? Gauche clone de la Droite - Elus traîtres
http://r-sistons.over-blog.com/article-parti-socialiste-ou-parti-sioniste-gauche-clone-de-la-droite-elus-traitres-60829914.html (et même post sur sos-crise, j'y ai inséré ton commentaire), cordialement eva

Écrit par : eva R-sistons | 13/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bravo Monsieur le Docteur DAZIN. Quel courage à vous! Excellente interpellation politique !

Écrit par : Michel WILLEKENS | 24/08/2011

Répondre à ce commentaire

Bravo Monsieur le Docteur DAZIN. Quel courage à vous! Excellente interpellation politique !

Écrit par : Michel WILLEKENS | 24/08/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi diffusé à mes contacts et sur mes Blogues Internet.

Écrit par : Michel Willekens | 24/08/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.