15/11/2009

Se prémunir contre les effets de la crise

Crise: Conseils pratiques pour y faire face, par Eva R-sistons

Bonjour

La crise est profonde. Après avoir été financière, elle devient économique et sociale. Disons-le clairement: C’est la crise du capitalisme, ce Système est condamné à faire faillite. Pour se perpétuer, il promet de se réformer (pure communication), mais il n’est pas réformable. Nous assistons à une fuite en avant, avec la destruction méthodique de tous les acquis sociaux notamment ceux du Conseil National de la Résistance. Hélas, le terme ultime est la guerre - pour sauvegarder les profits. Préparons-nous: Elle est inéluctable, avec des armes sophistiquées.

 Crises provoquées, pandémies provoquées, guerres provoquées, et… citoyens sacrifiés. Le bilan du Système capitaliste, de moins en moins d’entreprise et de plus en plus financier, est effroyable. Les citoyens doivent accepter de payer le prix - un prix fort -, ils doivent accepter d’être au service de l’économie et en fait désormais de la Finance, des actionnaires, pour le seul profit d’une petite minorité.

 Préparons-nous au pire. Je conseille à tous, dans la mesure du possible, d’éviter les villes,  et même de se procurer un camping-car, pour plus de mobilité. Il est préférable, d’ailleurs, d’avoir un fourgon aménagé, pour pouvoir stationner plus facilement. L’achat doit se faire hors saison (plus économique). On en trouve à partir de 1500 euros, tout équipés. De toutes façons, avec, vous ferez des économies pendant les vacances !

Faites des provisions. Pensez à la bonne vieille bouillotte, pour la chaleur, à la lampe solaire, au réchaud à gaz, aux désinfectants d’eau, etc. Pour pallier les carences alimentaires, faites un stock de germe de blé (Gerblé, un peu plus de 2 euros, qui contient toutes les substances utiles), en vente partout.  L’idéal est d’avoir un lopin de terre: C’est aujourd’hui le meilleur placement.

Regroupez-vous entre citoyens, en recherchant la complémentarité : Cultivateur, infirmière, enseignant etc

La peur ne supprime pas le danger. Toute situation a son revers: Des liens d’amitié peuvent ainsi être créés. Le meilleur atout, dans des circonstances difficiles ? La solidarité. Aujourd’hui, c’est le chacun pour soi. Redécouvrons le sens de la solidarité - et la simplicité de vie. Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ! Et l’avoir ne remplacera jamais l’être, le quantitatif ne remplacera jamais le qualitatif.

Fraternellement, Eva R-sistons 

Tous les renseignements sur http://r-sistons.over-blog.com

et surtout http://sos-crise.over-blog.com (voir en présentation du blog, les liens les plus utiles).