09/09/2008

Holocauste des peuples

Holocauste des peuples

par eva R-sistons

 


La politique, étymologiquement, cela veut dire vie de la cité. Harmonieuse, idéalement ! Et pourtant, les peuples souffrent. De plus en plus pressurés, au profit d'une toute petite minorité de requins, il n'y a pas d'autres mots. Ils subissent une politique de régression sociale sans précédent; Les coûts du travail sont sans cesse comprimés. Et le Droit du Travail est de moins en moins favorable au travailleur.  C'est toujours lui qui porte le fardeau des nouvelles mesures qualifiées de "modernes". Au fait, qui est le génial communicateur qui a trouvé ce mot-là ? Quelle habileté ! Parce qu'on assiste surtout à un terrible retour en arrière. Un retour aux périodes les plus noires pour les travailleurs: Sans droits, même pas celui de murmurer, courbant l'échine pour garder un emploi de plus en plus précaire.

Mais les peuples sont de plus en plus menacés dans leur vie même. Les dirigeants évoquent sans état d'âme un nouvelle guerre mondiale, pas moins, avec toutes les horreurs qui l'accompagneront, avec des armes de destruction réellement massive, et cette fois pas comme en Irak. Les uns veulent se maintenir au pouvoir, les autres veulent le conquérir au service encore et toujours du même parti Républicain, d'autres ont une peur pathologique de menaces imaginaires, d'autres encore sont prêts à tout pour massquer la crise, et par-dessus tout, il y a les fameux requins, persuadés de recueillir une fois de plus les juteux profits des conflits: Industriels de l'armement (et d'ailleurs rien ne vaut une bonne guerre pour tester les nouvelles armes) ou de la reconstruction, pour ne citer que ces exemples. Quant aux Grands Médias, ils raffolent des guerres : leurs profits connaissent une courbe ascendante.

Les peuples naissent-ils pour souffrir et pour mourir au profit d'une minorité de prédateurs ? C'est une question qu'on devrait poser un peu plus souvent.

D'autant que les politiciens, les élus si vous préférez, représentent de moins en moins ceux qui les ont élus. Chargés de mettre en oeuvre cette fameuse politique-bien-être de la cité, en faveur des citoyens, ils se retrouvent tôt ou tard - le meilleur exemple est celui de Cohn-Bendit, révolutionnaire gagné au libéralisme le plus créateur d'inégalités - à défendre les intérêts d'une caste militaro -financière. Trahissant la confiance de leurs électeurs !

La politique au service de la cité, c'est un rêve. Sauf dans quelques pays comme le Venezuela. Les politiciens se servent avant de servir ceux qui les ont élus.

Les peuples sont juste le marche-pied des bonnes fortunes d'une minorité, et accessoirement, la chair à canons qui permet à certains d'accroître encore leur puissance, et pas seulement financière. Ils sont sacrifiés aux intérêts d'une toute petite minorité. Oserais-je la comparaison ? Ils sont comme les animaux dans le monde "moderne". Privés de réelle liberté, dans une fause démocratie. Mal-traités. Ecrasés. Epuisés. Stressés. Oui, sacrifiés à la voracité de ceux qui ont le pouvoir. Et appelés à subir sans murmurer, à accepter leur sort comme s'il allait de soi. Appelés à accepter d'avoir à survivre, à souffrir, et même à mourir pour le Grand Capital ! C'est là qu'on voit la perversité du régime libéral : C'est la jungle, le plus fort écrasant le plus faible, et des individus sont au service de l'économie ou plutôt de la finance, alors que si la politique était au service des individus, c'est l'inverse qui se produirait : L'économie serait au service de l'humanité.

Les peuples vont être de plus en plus contrôlés. Bientôt viendra le jour où ils ne pourront même plus protester contre le sort qui leur est réservé.

Et là, la civilisation ne subsistera plus qu'en paroles. Les paroles que prononceront les bourreaux des peuples, pour mieux les berner. encore et toujours..

L'Histoire, pourtant, nous apprend qu'il y a une limite à la souffrance, et à l'excès de puissance.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Les peuples n'ont pas dit leur dernier mot...

Eva

Blogs d' Eva :

R-sistons à l'intolérable (le blog de réference) : http://r-sistons.over-blog.com  

R-sistons à la désinformation http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons au choc de civilisations : http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

Eva coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/