17/03/2008

Un si joli monde !

C'est un plaisir de regarder l'Actualité. Plein de charmantes nouvelles ! Morceaux choisis :
Aborigènes, la génération volée. Une particularité de l' Australie ! Les hommes ne savent pas quoi inventer pour prendre soin de leur prochain. Attendrissante initiative, en effet. Les enfants ont la peau trop foncée, alors on les envoie à la blanchisserie ! Comprenez, ils sont séparés de leurs familles, de force, et placés dans des familles blanches. Au nom de la civilisation, comme d'habitude.
Soit dit en passant, Sarkozy aussi a promis une politique de cvilisation.
On peut lui faire confiance ! On aura droit à de la barbarie.
 
Donc, les Aborigènes ont expérimenté le kidnapping de masse. Quel paternalisme ! Aujourd'hui, on appelle ça "génocide culturel".
En Australie, donc, on éradique la culture d'un pays en arrachant les enfants à leur foyer !
Avec les Juifs, c'est encore pire : l'extermination de masse. J'ai aimé l'expression du cinéaste israélien  Amos Oz. " Nous sommes tous des survivants", a-t-il dit. C'est la première fois que j'entends ce mot pour parler de Shoah des Juifs, il est très fort. Survivants ! Cela me rappelle un film : Un boeing s'écrase, quelques survivants dans la Cordillère des Andes. Contraints au canibalisme pour survivre.. Le film, justement, s'appelait je crois " les survivants ".
Dans l'immobilier, il y a quelque chose qui fait fureur, aujourd'hui, pour pallier le manque de logements à prix décent : " Location contre arrangement ". On partage le toit, le canapé, et même le lit. A l'oeil ! Une solution comme une autre pour résoudre la crise du logement. Si vous n'aimez pas, vous pouvez toujours planter votre tente, ou votre mobil-home, sur un terrain de camping. A l'année !
Avec Sarkozy, ça va s'accentuer :  Le prix des logements est toujours plus cher, pour satisfaire les rapaces de l'immobiler; la précarité va se généraliser et l' interim se développer, etc... Un toit en échange de gentils câlins ! A la télé, on a parlé des propriétaires qui " profitent du boom du logement pour assouvir leurs phantasmes " ! Tiens donc !
Drôle de société, quand même, où on ne peut plus se loger convenablement. Vous avez vu le Dr Jivago ? Les immenses maisons pour quelques personnes étaient partagées entre plusieurs familles sans domicile. Ma mère, Russe, est née dans une demeure comme ça : trop grande, trop riche, trop luxueuse.... Les communistes sont arrivés, sa famille est partie. La maison a été partagée entre plusieurs sans logis. Pas mal, non ? Moi, de toutes façons, je suis contre le droit de propriété.  Va pour le troc, et la maison pour tous. Voyez mon premier article sur ce blog, le village du bonheur.. Au fait, dans la Russie communiste, puisque  le toit était vu comme une nécessité, un appartement coûtait le prix d'un voiture, et une voiture, considérée conmme un bien non prioritaire, le prix d'un appartement. Astucieux, non ? Etonnez-vous si, après ça, les vieux Russes ont la nostalgie de cette époque...
Allez, un dernier truc, puisqu'on parle argent. Cette année, on annonce 101 milliards d'euros de profits, un record !  En 4 ans, les profits de CAC 40 ont augmenté de 200 %. Les salaires et les pensions, eux, de 1 % . Les actionnaires s'en mettent plein les poches, et pour les autres, croissance et pouvoir d'achat en berne.
Continuons à tout accepter sans réagir, et on ira tous droit dans le mur. Sauf l'oligarchie !
Eva

Commentaires

Dicton populaire ... vieux comme le monde Mon père me disait (je fais souvent référence à sa sagesse) : "L'argent va à l'argent" ... et à cette époque là, il n'était nul besoin d'un gouvernement libéral pour donner le coup de pouce. C'était le temps où les gendarmes venaient le chercher sur la plage pour le conduire au travail car il était gréviste et réquisitionné. PATIENCE, ON Y REVIENT !!!

Écrit par : lucien aymard | 20/03/2008

Répondre à ce commentaire

l'avenir avec sarkozy Oh Lucien, merci de ta visite, mais je ne m'impatiente pas ! Malheureusement, les grévistes entre 2 gendarmes, ou plus, c'est pour bientôt ! Bigre ! Eva

Écrit par : eva | 22/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.